Publicité : BP et la marée noire, les opérateurs de poker, Google Ads

google-gadget
Creative Commons License photo credit: webmove

– BP triple ses dépenses publicitaires

Le géant pétrolier BP a triplé ses dépenses publicitaires après la marée noire du golfe du Mexique, ont indiqué des élus du Congrès américain mercredi, après avoir demandé à la compagnie de préciser l’importance de ces dépenses.

Lire l’article : « BP a triplé ses dépenses publicitaires après la marée noire »


– Les opérateurs de poker jouent la carte de l’humour

Les opérateurs de poker s’en donnent à cœur joie : avec l’ouverture du marché des jeux en ligne, ils ont enfin de droit de faire de la pub…. Ils ont  décidé de profiter de l’aubaine en jouant la carte de l’humour et de la complicité avec les joueurs : Bruno Solo ou encore Sébastien Chabal apparaissent dans des spots réussis au ton décalé…..

Lire l’article : « PartyPoker et PokerStars jouent la carte de l’humour »


– Google Ads : les dépenses de pub des grands groupes

Michael Learmonth (Ad Age) a obtenu les chiffres des dépenses publicitaires des plus gros annonceurs américains sur Google Ads au mois de juin. C’est une première puisque jusqu’ici l’équipe du leader mondial de la recherche n’acceptait de divulguer ces informations confidentielles qu’à l’occasion de meetings commerciaux comme arguments de vente

Lire l’article : « Ce que les grands groupes ont dépensé sur Google Ads »

  4 comments for “Publicité : BP et la marée noire, les opérateurs de poker, Google Ads

  1. 14 janvier 2014 at 16 h 59 min

    BP a augmenté les dépenses publicitaires pour un certain nombre de raisons, dont le fait d’informer les habitants du golfe du Mexique des problèmes liés à la marée noire.

  2. 14 janvier 2014 at 19 h 35 min

    La compagnie a aussi dépensé beaucoup de temps et d’argent pour convaincre les dirigeants politiques de la propreté, de la sécurité et du caractère respectueux de l’environnement

  3. 14 janvier 2014 at 19 h 38 min

    On ne devrait pas avoir besoin d’une catastrophe écologique de cette ampleur pour nous rappeler combien nous sommes encore loin d’être «au-delà du pétrole». Et un ravalement marketing n’y changera rien.

  4. 14 janvier 2014 at 21 h 21 min

    Mais cela souligne à la fois le manque de respect que l’entreprise porte à la sécurité de ses travailleurs et de l’environnement, et l’insuffisance des mécanismes de coercition actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.