PLV : la plv dématérialisée, la plv des portables pour enfants en question, le faux hologramme de Tefal

Dr. Best Miami
Creative Commons License photo credit: Arturo de Albornoz

– La plv dématérialisée, what else ?

Flashcode, wifi, 3G, NFC… les nouvelles technologies ont le vent en poupe. Si les marques opportunistes ou avant-gardistes ont d’ores et déjà saisi les incroyables leviers à l’achat que pouvaient représenter ces technologies émergentes dans leurs stratégies globales, certaines s’en sont déjà emparées afin de dynamiser leurs offres en magasins….

Lire l’article : « La plv dématérialisée, oui mais ? »


– La plv des portables pour enfants bientôt interdite ?

Agir pour l’Environnement et Priartém exigent de la part de la ministre de la Santé une action préventive qui passerait par le lancement d’une grande campagne d’information sur les risques potentiels liés à une exposition chronique aux champs électromagnétiques. Les associations réclament également l’interdiction de la promotion et de la vente de portables explicitement destinés aux enfants…

Lire l’article : « Des associations demandent l’interdiction de vente de portable pour les enfants »


– PLV interactive :  Le faux hologramme de Tefal

Le but ultime d’une PLV est bel et bien de faire en sorte que le passant s’arrête devant, mission réussi pour les fers à repasser Tefal. Tefal a réalisé une animation virtuelle dans les points de vente qui consiste en une surface de projection en forme d’humain et en un vidéo-projecteur que l’on voit à droite dans la vidéo.

Lire l’article :  » Le faux hologramme 3D en guise de plv pour Tefal »


  3 comments for “PLV : la plv dématérialisée, la plv des portables pour enfants en question, le faux hologramme de Tefal

  1. 11 janvier 2014 at 16 h 04 min

    Tablettes, vitrines interactives, bornes tactiles… les nouvelles technologies au cœur du point de vente contribuent au renforcement de l’expérience client. L’introduction de ces technologies dans le magasin résulte soit d’une expérimentation par le retailler, soit du besoin exprimé par le consommateur qui pousse le retailler à modifier ses pratiques, en faisant évoluer ses modèles de distribution et de communication.

  2. 11 janvier 2014 at 16 h 36 min

    A un moment il faut tout de même être logique. Soit on interdit purement et simplement tous les téléphones pour une certaine tranche d’âge, soit on interdit que dalle.

  3. 11 janvier 2014 at 18 h 46 min

    Ils feraient mieux d’interdire la commercialisation de téléphone avec un DAS trop élevé et pour tous…. Et intervenir au niveau des opérateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.