PLV : Garnier anime le lieu de vente, affichage urbain, le bar à pelotes

The Spider People
Creative Commons License photo credit: ewen and donabel

– Animation du lieu de vente version Garnier

Garnier a tenté le concept de l’éphémère en ouvrant son Fructis Store pendant quelques jours en plein coeur de Paris.  L’enseigne proposait notamment des animations telles que le relooking des cheveux, les conseils de pro…gratuitement.  Cette initiative est loin d’être anodine : la marque a voulu mettre en avant son expertise pour apporter une valeur ajoutée supplémentaire à ses produits…

Voir l’article : « Garnier tente l’éphémère avec Fructis Store »


– Affichage urbain : attention à la règlementation

L’affichage urbain est un média publicitaire règlementé, et les annonceurs doivent se garder de l’oublier. Sinon, ils pourraient s’attirer les foudres des associations et des municipalités…

Voir l’article : « Une publicité règlementée »


– Nouveau concept d’enseigne : le bar à pelotes de Phildar

Phildar , marque historique de fil à tricoter, ouvre son premier Bar à pelotes en plein cœur de la Défense, dans le centre commercial Les 4 Temps.

Lire l’article : « Bar à pelotes »

  5 comments for “PLV : Garnier anime le lieu de vente, affichage urbain, le bar à pelotes

  1. 20 novembre 2013 at 0 h 00 min

    Espace coiffure éphémère, le Fructis Store, l’occasion d’y filer afin de trouver par exemple enfin la solution à nos cheveux filasses! L’idée, bénéficiée des conseils de coiffeurs studio, sous l’égide d’Olivier Lebrun, Coiffeur Créateur Garnier Fructis.

  2. 20 novembre 2013 at 0 h 04 min

    S’il est vrai que l’affichage publicitaire fait une partie intégrante de notre paysage urbain, il n’en est pas moins vrai que l’implantation des panneaux doit être repensée en fonction de critères écologiques, sociaux et esthétiques. A la croisée de tous les débats, la sauvegarde du paysage urbain, la sécurité routière, l’esthétique, la bienséance et la sûreté publique sont souvent écornées par une pression publicitaire qui continue à se multiplier partout, surtout aux entrées des villes et sur les routes.

  3. 20 novembre 2013 at 0 h 07 min

    chacun a le droit de diffuser informations et idées par le moyen de la publicité. Néanmoins, il est impératif de préciser que le nouveau décret devrait suffire à éviter les cas de « pollutions visuelles » qui dénaturent nos paysages urbains et portent atteinte à la bienséance publique et à notre conception de l’esthétique.

  4. 20 novembre 2013 at 0 h 11 min

    En effet, l’affichage intègre également des notions de sécurité routière, de circulation à pied ou par d’autres moyens de transport, qui ne doivent pas être gênées par les affiches.

  5. 20 novembre 2013 at 0 h 13 min

    La règlementation est complexe car située à l’interface du code de la route et du code de l’environnement ; il est difficile de trouver les limites entre affichage publicitaire et signalisation routière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.