Publicité : les Transformers à Los Angeles, Burger King, Vuitton et Very Bad Trip 2

La publicité et l’évènementiel : les Transformers à Los Angeles

C’est en plein cœur du non moins célèbre Staples Center qu’ ont été simulé les dégâts d’une attaque d’un robot gigantesque. Un bâtiment historique littéralement effondré, des débris de pierre au sol, de la fumée, des « prophètes » criant que la fin du monde est proche…

Lire l’article : Les Transformers attaquent Los Angeles

 

Burger King au Japon : le hamburger spécial  « anniversaire »

Après le hamburger aux truffes lancé à Hong Kong en Chine en édition limitée, Burger King a proposé aux Japonais un hamburger à cinq étages, du 16 au 18 juin dernier. Le géant américain a ainsi célébré ses cinq années de présence au Japon. Pesant 554 grammes, ce maxi Whopper était vendu au prix de 550 yens soit environ 5,50 euros..

Lire l’article : Burger King lance un hamburger à cinq étages au Japon

 

Le faux Vuitton sera bien présent dans Very Bad Trip 2

Louis Vuitton ne plaisante pas avoir les sacs contrefaits. En décembre 2011, le malletier parisien avait porté plainte contre Warner Brothers pour avoir montré un sac dans Very Bad Trip 2, au motif qu’il ressemblait à un modèle monogrammé. Il accusait le studio de « compétition déloyale » et d’« atteinte à la marque »

Lire l’article : Louis Vuitton ne peut rien contre Very Bad Trip 2

 

photo by: LancerE

  4 comments for “Publicité : les Transformers à Los Angeles, Burger King, Vuitton et Very Bad Trip 2

  1. 5 juin 2013 at 13 h 01 min

    à propos de «Louis Vuitton et son procès contre Warner Bros, Et ben si on ne s’en était pas rendu compte, maintenant au moins on le sait… ils auraient mieux fait de ne rien dire et de ne pas porter plainte…Grâce à cette plainte, maintenant, on sait que ce sac est contrefait et que la marque n’a pas donné son accord.
    Parfois, il vaut mieux se taire 🙂

  2. 5 juin 2013 at 13 h 06 min

    Oui t’as raison et surtout ça change quoi que se soit un vrai ou un faux? Le spectateur n’en a qu’une « copie visuel » sur son écran … ce n’est pas comme s’il avait le sac dans les mains. Y’en a qui devraient voir un peu plus loin que leur porte feuille …

  3. 5 juin 2013 at 13 h 11 min

    Les produits de luxe c est du vol. On devrait arrêter cette protection exagérée de la marque. Des produits ayant un prix de revient de 30 Euros sont revendus en boutique pour plusieurs milliers Euros. Le présent procès contre la Warner n avait d ailleurs que comme but de faire parler à nouveau de la marque LOUIS VUITTON. Donc, même en perdant le procès, la marque est gagnante. C est un gaspillage monstrueux de mettre tant d argent dans des objets de luxe inutiles. Vaut mieux faire de la charité et offrir ces sommes aux pauvres !

  4. 5 juin 2013 at 14 h 39 min

    Vuitton a raison de porter plainte, c’est de la contrefaçon internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.