Déjà la 5G : avancée ou marketing

La 3G n’est pas encore morte, la 4G encore bien peu présente sur le territoire malgré une campagne marketing jamais vu que déjà les opérateurs téléphoniques pensent à l’avenir. C’est ainsi que si la 4G sera la norme pour les années 2010, la prochaine évolution se dessine déjà pour les années 2020.

Une évolution pour les années 2020 ?

Cette nouvelle évolution n’est pas encore standardisée, il s’agit seulement d’essais réalisés par les constructeurs de téléphone et qui n’utilisent pas encore ce que sera réellement la prochaine norme de transmission. Les autorités internationales n’ont pas encore tranché sur les technologies à employer même si on parle d’utiliser les UHF, les ultra hautes fréquences.

C’est Samsung le premier qui a communiqué autour de cette fameuse 5G. Alors que le futur réseau national 4G vous permettra dans les meilleures conditions de naviguer à une vitesse de croisière au mieux de 30 Mo/s, un débit digne de la fibre à votre domicile, la 5G dépassera dès le début 1 Go/s. Une vitesse qui pourra être multipliée par 10 le temps de maîtriser la technologie. Un taux de transfert dépassant le giga-octet a été atteint par Samsung lors de ses premiers tests. Toutefois, il aura fallu pas moins de 64 relais pour couvrir une distance de 2 kilomètres. La technologie en est à ses balbutiements.

Elle ouvre néanmoins des perspectives incroyables, au delà de ce que le haut débit terrestre propose pour l’instant, à la condition d’avoir des terminaux mobiles supportant une telle technologie. Avec un débit de ce niveau, on peut se prendre à imaginer toutes sortes d’applications. Par exemple, ce débit pourrait signifier la fin des consoles de jeux vidéo. En effet, quel intérêt d’avoir une console chez soi alors que l’on pourrait se connecter à distance à des super-calculateurs qui fourniraient une image autrement plus performante que la meilleure des consoles et acheminer une quantité de données incroyablement conséquentes à la vitesse de l’éclair. Au delà du jeu, c’est la possibilité de lire un film en streaming en ultra haute définition (4000*2000 points), de télécharger un giga-octet de donnée la seconde ou de travailler en groupe sur des logiciels centralisés. L’avenir est au Cloud Computing avec ce genre de nouvelles technologies.

La 5G : annonce à but marketing …

Il faut toutefois bien cerner que ces annonces ont aussi un but marketing assez évident. L’arrivée des forfaits 4G sur le marché a signifié un retour à des prix proches de ceux que les consommateurs avaient connu avant l’arrivée de Free sur le marché. Toutefois, si aujourd’hui les opérateurs veulent garder ces prix élevés (et donc avec une marge intéressante), il faut le justifier. Annoncer que l’on prépare la technologie de demain fait partie de ces moyens marketing pour garder un tarif haut.

Bien que prévu dans une décennie, il est temps d’imaginer les futures applications, tant cette innovation peut être porteuse de progrès encore non imaginés.

5g