La 5G déjà en vue ?

Vous n’avez pas pu éviter la nouvelle invention des opérateurs téléphonique, la 4G. On la trouve partout, tous les nouveaux mobiles ne jurent que par elle et les forfaits téléphoniques sont déjà adaptés alors même que la couverture nationale ne sera effective en France qu’à la fin de l’année. Vous venez à peine de comprendre ce que c’est là 4G que déjà on nous parle … de 5G.

 

La 5G technologie de demain

Les technologies de demain se préparent dès aujourd’hui et les constructeurs ont donc toujours quelques années d’avance d’un point de vue de la technologie. C‘est le cas de Samsung qui a testé au mois d’avril dernier une nouvelle technique pour les appels téléphoniques mobiles utilisant les UHF, les Ultra Hautes Frequences. Bien que les autorités internationales des télécommunications n’ont pas encore officialisées les techniques à employer pour la 5G, les opérateurs sont déjà à la recherche de procédés technologiques, d’où ces premiers essais à l’aveugle.

D’un point de vue des chiffres, le résultat est plus que bluffant. Là où votre 3G vous fait surfer à quelques Mo/s, là où la 4G vous fera atteindre une moyenne de 30 Mo/s, un débit plus que suffisant pour toutes les utilisations actuelles, la 5G commencera à fonctionner à 1Go/s, soit des performances 30 fois plus rapides et les experts estiment que la vitesse pourra être décuplée sur le temps de déploiement de la 5G, entre les années 2020 à 2030 environ. Toutefois, pas d’affolement concernant l’abonnement 4G que vous venez de souscrire, cette technique utilisant les UHF a nécessité plus de 60 relais pour couvrir 2 kilomètres. Il y a encore du travail à effectuer.

La 5G : un saut technologique ?

On imagine aisément que les terminaux mobiles vont devoir faire un saut technique impressionnant pour gérer de tels débits. Mais au delà de cela, c’est surtout les questions des applications d’un tel débit qui se pose. En effet, il ne faut pas se poser la question de l’intérêt d’une telle vitesse mais se demander comment les technologies vont évoluer pour pouvoir utiliser un tel potentiel. Si aujourd’hui la 4G permet de regarder un film en HD en streaming dans une zone bien couverte, cela sera demain possible avec le format ultra haute définition qui n’est même pas encore aujourd’hui commercialisé à grande échelle. Ce format, proposant des images d’une résolution de 4000 x 2000 points sera à coup sûr la qualité d’écran des prochaines générations de smartphones. On peut aussi aisément imaginer qu’un simple smartphone remplacera le plus performant des ordinateurs de bureau. En effet, avec une tel débit de connexion, plus besoin d’avoir une machine performante pour faire tourner un logiciel, tous les programmes seront stockés dans des super-calculateurs qui feront le travail à la place de votre machine, à la charge du réseau d’acheminer un grande nombre de données. C’est ainsi que l’on peut facilement imaginer la fin des consoles de jeux portables qui ont déjà pris un sacré coup et qui risquent ainsi de ne plus se relever. Il faut surtout se dire que les utilisations d’un tel réseau restent à inventer.

La 5G, c’est, tout comme avec la génération actuelle, un sacré coup de communication. Le grand public ne s’intéresse pas outre mesure aux performances techniques qu’il n’appréciera que dans une dizaine d’années. Par contre, il est bon pour les constructeurs, les opérateurs téléphoniques de nous rappeler régulièrement pourquoi on paye cher nos forfaits de téléphone. Alors que Free a révolutionné ce domaine au début 2012, les opérateurs ont réussi à refaire des forfaits avec une bonne marge, il leur faut donc aujourd’hui une bonne raison de les conserver sous peine de donner l’impression au consommateur de ne faire à nouveau “plumer”. Lui parler, de temps en temps et même longtemps à l’avance, de la 5G est une solution pour lui justifier le prix des abonnements. Cela aura t-il toutefois un réel impact ?

La 5G n’est plus une chimère technologique puisque l’UE a débloqué quelques 50 millions d’euros pour son développement. Toutefois, son avenir parait encore très lointain et a tout au jour d’aujourd’hui du bon plan de communication.

 One of the rare non-Apple laptops seen in an otherwise cool park full of cool people - 5G

 

 

photo by: Ed Yourdon

  8 comments for “La 5G déjà en vue ?

  1. 1 novembre 2013 at 3 h 44 min

    Notre consommation de données augmente à une telle vitesse qu’il faut chercher en permanence de nouvelles solutions techniques.

  2. 1 novembre 2013 at 3 h 47 min

    Je ne suis pas encore équipé, j’attends la G 10. 🙂

  3. 1 novembre 2013 at 3 h 53 min

    Aujourd’hui pour beaucoup de gens une connexion 3G est largement suffisante en débit pour alimenter un usage basique de navigation sur plusieurs ordinateurs en même temps. Si ces forfaits étaient illimités, beaucoup de personne résilieraient leur connexion ADSL pour utiliser leur téléphone comme modem, et ça leur ferai un énorme manque à gagner.

  4. 1 novembre 2013 at 4 h 10 min

    La 3G ne fonctionnant pas correctement, je ne vois déjà pas l’intérêt de la 4G et du coup encore moins de la 5G. C’est bien beau de prévoir le futur, encore faudrait il que le présent soit fonctionnel et correct !

  5. 1 novembre 2013 at 4 h 26 min

    La 4G n’est pas encore tout à fait disponible (la technologie commence à peine à être déployée en France et dans le monde) que déjà, on songe à la 5G !

  6. Chris Arce
    1 novembre 2013 at 4 h 38 min

    au lieu de vendre leur 4 et 5g, faudrait peut etre qu’ils déploies la vrai 3g dans TOUTE la france..a même pas 20Km de Paris j’suis en EDGE, lol, sur paris, à beaucoup d’endroit, je suie en E (EDGE), j’ai bien un forfait 3G oui oui, mais avant de payé pour la 4g, je veux bien que la 3 fonctionne…J’ai souvent l’impression d’etre sur le WAP avec mon NEXUS^^

  7. Sarra Tlich
    1 novembre 2013 at 4 h 39 min

    Pourquoi ils n’injecteraient pas de l’argent pour la recherche dans d’autres domaines comme … les batteries par exemple ?

  8. Raven Gomes
    1 novembre 2013 at 4 h 43 min

    C’est bien beau d’atteindre des débits pareils, mais au final l’info passe par les fibres optiques du réseau national qui est déjà assez proche de la saturation comme ça depuis l’arrivée du streaming HD, des Smartphones et du « tout connecté »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.