La 4G – de la communication à la publicité : l’outil

La 4G, présentation.

La 4G est la prochaine norme concernant la téléphonie portable. Il y a eu la 2G, le réseau Edge, la 3G et 3G+, le réseau UMTS et maintenant la 4G avec le LTE. Retenez bien ce terme car il va bientôt devenir indissociable du vocabulaire de votre portable. Une norme qui vous permettra d’avoir accès à l’internet haut débit dans votre poche.

La 4G, explications concrètes.

Le haut débit dans la poche, ça veut dire quoi ? Pour faire simple, votre ordinateur de salon reçoit internet via votre box pour un débit compris entre 10 et 20Mo/S si vous avez accès à l’ADSL et de l’ordre de 30 à 40 Mo/s si vous avez accès à la fibre optique. Cela vous permet de réaliser généralement ce que vous voulez avec internet sans subit un délai excessif. Rien de comparable avec votre téléphone portable. Or la 4G, c’est justement un débit similaire à la fibre et le tout dans votre poche. A titre d’exemple, admettons que vous vouliez télécharger un album de musique soit environ 50 Mo. Avec votre réseau 3G classique, vous comptez une vingtaine de minutes. Réduisez le tout à 75 secondes seulement avec la 3G+, et à moins de 10 secondes avec la 4G. Alors, bien sûr, vous ne passez pas votre vie à télécharger des albums de musique lorsque vous êtes à l’extérieur de chez vous.  Toutefois, cet exemple est là pour vous illustrer le fossé séparant les 2 technologies. Cela signifie surtout que ce débit ouvrira la porte à de nouvelles façons de consommer internet.

4G Eclipse 16

La 4G, historique rapide.

Fin 2011, l’ARCEP, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, annonce officiellement la répartition des fréquences entre les 3 grands opérateurs : Bouygues, Orange et SFR. Sans entrer dans des considérations techniques, les fréquences ont été sélectionné de façon à pouvoir avoir une meilleure répartition du territoire avec des fréquences longues portée adaptées aux zones rurales et des fréquences moins longues portée mais permettant de couvrir des réseaux plus denses comme dans les zones urbaines.  A l’heure actuelle, les premiers déploiements grandeur nature ont commencé à l’été 2012. Marseille avec Orange, Lyon avec Bouygues sont les deux premières villes françaises à réaliser des tests in situ de la 4 G. Même si le réseau n’en est qu’à ses débuts, les promesses techniques semblent être à la hauteur bien que les essais soient toutefois réalisés avec un faible taux d’équipement. Une phase de test qui prépare le lancement de la 4G qui débutera dans l’année 2013. Il s’agira bien sûr d’une transition de longue durée dans le temps qui débutera dans les plus grandes villes de France, à l’exception de Paris dont la réglementation concernant les antennes relais va poser des problèmes pour le déploiement du réseau.

La 4G et les antennes relais.

Toute la problématique du déploiement du réseau 4G tient dans l’installation des antennes. En effet, il va être nécessaire de mettre en place de nouveaux relais en plus de ceux déjà existants afin de couvrir le type d’émission que produisent les antennes. Or elles sont soumises à une réglementation stricte concernant leur emplacement vis-à-vis de la quantité d’ondes auxquelles elles exposent les habitations les plus proches. Et les installations traditionnelles ne peuvent bien sûr pas encore être démantelées. Seules aujourd’hui les antennes reliées par la fibre optique sont aptes à passer à la 4G. Si ces considérations techniques sont, finalement, les problèmes des fournisseurs de téléphonie d’un point de vue technique, d’un point de vue financier c’est le consommateur qui, le premier, sera impacté. Couvrir, à nouveau, la France d’antennes relais destinera, à ses débuts au moins, le réseau 4G aux forfaits les plus complets. Le temps nous dira si le prix sera justifié par la qualité du service.

pny sandisk 4G sd sdhc memory cardsLa 4G et les smartphones.

Surfer à toute vitesse sur son téléphone, regarder la TV HD en direct ou charger de n’importe où des fichiers volumineux sans contraintes de temps, c’est ce que nous promet la 4G. Mais tout cela ne reste que théorique si les smartphones ne suivent pas l’évolution. Aujourd’hui, bien peu de téléphones sont prêts pour la 4G. Le seul ayant réussi à percer auprès du public, c’est le récent Samsung Galaxy SIII. Pour être apte à recevoir la 4G, il faut l’équipement technique du téléphone en matière de modem, et des spécificités qui prennent leur pleine mesure avec un internet haut débit. L’Iphone est équipé d’un écran Rétina, un Super Amoled HD pour les Samsung,  des écrans HD très haut de gamme dont il faut profiter. De plus en plus de téléphones fonctionnent en Quad Core (avec 4 cœurs, 4 micro processeurs) pour faire tourner plusieurs applications lourdes en même temps. Technologiquement performant, c’est dans leur concept même que les téléphones vont devoir évoluer pour entrer dans une nouvelle génération, à l’instar du réseau. Cette nécessaire évolution ne pourra se faire qu’au travers du Cloud. Le Cloud, c’est un terme récent en informatique dans lequel on inclue plein d’éléments mais que l’on pourrait définir comme la dématérialisation des logiciels de travail et la sauvegarde externalisée de vos documents. Des fonctionnalités qui commencent à exister avec les ordinateurs de bureau et qui sont encore très limités pour les portables, la faute à un réseau trop lent.  Partager à plusieurs et à distance vos documents, c’est un peu la philosophie du Cloud qui sera l’évolution à laquelle n’échapperont pas les prochains smartphones qui devront, pour le coup, repenser complétement leur structure. Le Galaxy SIII, sans faire publicité d’aucune sorte, tend vers cet objectif en proposant un grand nombre de fonctionnalités de partage au sein même des applications comme le fait, par exemple, de « taguer » une personne sur une photo pour la partager instantanément. Ces innovations, gourmandes en bande passante, ne prendront leur pleine mesure qu’avec l’extension du réseau 4G.

La 4G et les tablettes.

Le monde des tablettes n’est aujourd’hui pas encore prêt pour accueillir la 4G. Il ne fait toutefois aucun doute que c’est ce support qui verra les changements les plus notoires. Tout d’abord parce que les écrans se prêtent mieux à la vidéo HD même si ceux des smartphones sont d’une résolution équivalente, leur taille les rend bien plus confortable. Si aujourd’hui l’accès à internet  se fait principalement par le biais des applications, la donne risque d’être fortement modifiée avec l’utilisation nomade d’internet aussi rapide qu’à la maison. Or, la tablette est à tout point de vue bien plus pratique que le smartphone de par la taille de l’écran. Au-delà de toute la partie navigation, c’est tout ce qui est lié à la vidéo, à la musique en streaming qui gagnera grandement en confort.

Les futures applications de la 4G.

La 4G, c’est une accélération très nette du débit pour internet. Voyons donc plus précisément ce que cette vitesse va changer dans notre rapport à la Toile outre le gain de souplesse et de rapidité.  La 4G va amener sur le devant de la scène le Cloud Gaming. Sous ce nom énigmatique se cache en fait la prochaine révolution du jeu vidéo. Jusqu’à aujourd’hui, vous deviez acheter un ordinateur ou une console, une manette de jeu et le jeu lui-même. Demain, avec le Cloud Gaming, plus besoin de ces lourds investissements. Une simple machine comme une tablette suffira. Vous achetez un abonnement, une sorte de droit d’accès au jeu mais rien de physique. Le jeu sera stocké sur un serveur quelque part dans le monde et votre tablette n’aura rien à faire. Ainsi, lorsque vous allez appuyer sur la zone tactile qui permet au personnage de sauter un obstacle, la commande va être envoyée à l’autre bout du monde, l’image qui résulte de votre action est créée puis renvoyée sur votre terminal. Le tout sans délai de latence, dans la plus parfaite fluidité. A terme, ce principe très économique au niveau de l’achat de matériel permettra de s’adonner à des jeux aux graphismes bien supérieurs à celle des machines de salon. On a vu plus tôt le Cloud computing. Si aujourd’hui modifier un fichier texte est gérable avec Google docs à distance, la réalité s’avère plus difficile avec des fichiers plus conséquents : soit vous devez être à proximité d’une connexion wifi, soit avoir du temps devant vous. Au-delà de l’application professionnelle, le réseau 4G va résoudre les problèmes de stockage. Qui n’a jamais pesté parce qu’il lui manquait de la place pour ajouter un film, une série de photos… Problème résolu dans le sens où le chargement de votre vidéo se fera plus rapidement que la vitesse de visionnage. Un accès permanent et rapide à plus de musique, de films, de logiciels que vous ne pourriez en stocker sur votre tablette ! Certes, l’accès aux sites de streaming ou à la VOD n’est pas une nouveauté mais ce sont leurs visages qui vont complètement changer.

4G Huddle & Huddle XS

Évolution du monde informatique.

C’est en fait tout notre rapport à l’informatique qui va évoluer avec le réseau 4G. Aujourd’hui, avec des débits de 30 à 40 mo/s, des débits qui augmenteront avec les améliorations du réseau qui sont déjà en cœurs de développement, c’est l’ordinateur de salon qui est sur la touche. Il a toujours trôné, au salon comme au bureau, comme la seule machine véritablement efficace pour travailler et pour avoir accès efficacement à internet. Or ce postulat ne tient plus debout si des tablettes performantes permettent l’accès, n’importe où, à un internet suffisamment rapide pour y faire ce que l’on veut. Votre bureau informatique vous suit n’importe où, la console la plus performante possible vous permet de jouer en ligne sans vous avoir coûté, votre téléviseur HD tient dans une sacoche et votre collection de centaine de milliers d’albums traîne dans un coin de votre disque dur virtuel. Tout cela donne une simple dalle informatique d’une dizaine de pouces de diagonal. Alors même si vous utilisez votre vieux PC de salon pour faire du montage vidéo ou de la retouche photo, soyez sûr que bientôt non seulement vous aurez accès aux meilleurs programmes via le Cloud Computing, mais vous profiterez à tout instant du réseau social correspondant à vote activité favorite pour mieux vous perfectionner.

Internet n’est pas encore mobile. Il le devient avec la 3G+ qui lui permet de nous suivre sur notre smartphone et notre tablette de façon relativement efficace. Mais sans remplacer encore notre box internet. La 4G et son haut débit mobile va radicalement faire évoluer notre rapport à l’informatique. Si rien de cela n’est de la science-fiction, le réseau n’est pas encore opérationnel et les fournisseurs réfléchissent encore aux différentes gammes de produits qui nous ouvriront les portes de la 4G. Mais la bataille est lancée sur tous les fronts et la guerre sera féroce.

  4 comments for “La 4G – de la communication à la publicité : l’outil

  1. 24 mai 2013 at 14 h 11 min

    Avant de lancer la 4G, il faudrait peut-être que les débits de la 3G atteignent leur maximum théorique partout en France non ? Est-ce le cas ? hum…

  2. 24 mai 2013 at 14 h 12 min

    Il faut dire que le 3G est très lent, surtout quand il y a beaucoup des surfeurs sur internet, mais le 4G aura beaucoup de temps pour démarrer, étant donnée pas de couverture et pas d’argent car le forfait avec 2GO est vite consommé vue la vitesse de 4G, mais il fallait poursuivre les autres pays, car un retard dans ce domaine est préjudiciable

  3. Jeremy
    24 mai 2013 at 14 h 14 min

    Bonjour, Tout cette technologie ne sert à rien si ce n’est à piquer des euros aux clients En effet à quoi cela sert-il d’avoir : des débits aussi élevés : à voir quelques dizaines de vidéo sur Youtube ? débit Youtube d’environ un mégabits/s. Il faudra se faire greffer des yeux et oreilles

  4. Olivier Hanoun
    24 mai 2013 at 14 h 14 min

    Question : 4G c’est ce qu’il y a de mieux ou les Asiatiques en sont rendus à la 7G ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.