Le mât télescopique : origine et utilisations actuelles

Le mât est à l’origine une longue pièce de bois (ou de métal) composé de tubes dressés verticalement sur le pont d’un navire pour les mâts de marine ou du nom d’espar.

Le mât

Le mât de pavoisement le plus connu conçu à partir d’un long tube circulaire en métal ou fibre de verre puis planté au sol avec la corde ou drisse fixé à une potence qui permet de hisser le pavillon ou la bannière horizontale ou verticale souhaitée (ou autre type de mât avec potence et drisse intérieure)

Plus léger et qui ne demande aucune connaissance spécifique pour la mise en place, le mât télescopique composé généralement de quatre tubes en aluminium d’une hauteur de 10 mètres maximum.

 

Le mât télescopique différentes utilisations

 

  1. Léger et d’une grande maniabilité il est souvent utilisé comme signalétique via les bannières ou totems devant les stands d’exposants lors de salons professionnels pour mettre en avant la marque de l’entreprise ou pour signaler des produits promotionnels.
  2. Il est souvent employé comme porte caméra vidéo ou porte antenne météorologique que ce soit d’ordre privatif ou collectif, très apprécié des novices le mat télescopique peut-être fixé sur un toit ou dans un jardin.
  3. Le mât télescopique est extrêmement approprié à la prise de vue (PDV) photographique de sujets de type maison, entreprise ou photo de groupe. Ce support étant très stable il peut être utilisé pour des prises de vues vidéo ou infrarouges.
  4. Utilisation dans l’armée d’un mât télescopique de 11 mètres pour équiper les véhicules blindés pour la communication par radio.

 mât télescopique

Le mât télescopique et la PLV


Ce mât en aluminium est réellement un plus pour la publicité sur lieu de vente, il peut servir de mobilier PLV extérieur dans un parking ou sur une aire de repos nantie d’un pied autocal
Le mât télescopique peut compléter la communication sur lieu de vente d’une animation ou exposition extérieure et/ou intérieure, une fois replié le mat est transportable dans un sac résistant.
Sa grande souplesse d’utilisation en fait un atout lors d’expositions ou manifestations publicitaires itinérantes.
La grande surface de la bannière offre la possibilité d’imprimer recto-verso le slogan marketing ou le message informatif souhaité pour la campagne publicitaire ou événementielle.

Le mât télescopique : description

Le mât télescopique est en aluminium anodisé (teintes RAL au choix), il peut recevoir soit un pavillon horizontal ou vertical le mât comprend divers accessoires dont principalement:

  • pommeau
  • contrepoids de pavillon
  • potence
  • pied autocal

Les avantages du mât téléscopique dans la Plv

Solide, léger le mât télescopique est fabriqué en aluminium anodisé qui offre résistance aux intempéries tant climatiques que des dégradations extérieures (air salin etc.), il ploie, mais ne casse pas.

En résumé ce mât de petite taille représente un investissement à moindre prix un support de publicité sur lieu de vente de grande envergure lors de manifestation publicitaires ou d’information sur lieu de vente.

  5 comments for “Le mât télescopique : origine et utilisations actuelles

  1. 29 mai 2013 at 17 h 40 min

    Bonjour,

    Ma famille travaille dans l’accastillage de bateau de père en fils depuis plus d’un siècle, actuellement retraité j’ai apprêté des mâts en aluminium télescopique aux chantiers maritimes de La Rochelle pour des navires.
    Votre article m’a vivement intéressé et j’y ai même appris des choses ! Merci encore !

    Émile Gubignou

  2. 31 mai 2013 at 0 h 46 min

    La chose qui est très pratique avec le mat télescopique en aluminium, lorsqu’ il y a un coup de vent de prévu par Mr météo je peux redescendre l’antenne a 4m de hauteur par sécurité. Et pour protégé mon mat télescopique qui est en aluminium pour les intempéries j’ai mis un vernis de protection

  3. 31 mai 2013 at 1 h 32 min

    Le mât télescopique permet de travailler de 2m à 15 m du sol. Facile à transporté, il peut-être positionné au plus près du sujet à photographier

  4. 31 mai 2013 at 1 h 44 min

    j’ai l’impression que l’alu est un bon compromis pour avoir une bonne longueur sans haubans tout en ayant un mât léger, mais je me demande s’il est aussi « solide » que l’acier (je ne voudrais pas que le mât se plie lors d’une tempête de mistral 🙂

  5. 31 mai 2013 at 1 h 46 min

    il est bien rigide et supporte le vent fort sans problème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.