outils promotion plv

Les différents outils utilisés par la publicité sur lieu de vente (Plv) pour mettre en avant produits, marques et campagnes publicitaires.

L’impression numérique et la publicité sur lieu de vente

Impression numérique et PLV

L’arrivée sur le marché publicitaire d’une technologie perfectionnée telle que le numérique a cassé les schémas promotionnels pré-établis. En marketing opérationnel, l’apparition de l’impression numérique a modifié les codes de conception des outils de la PLV et permis la mise en œuvre de nouveaux produits promotionnels interactifs avec le consommateur.

L’impression numérique permet une personnalisation optimale des outils promotionnels.

Le passage direct de l’écran à l’ordinateur offre une grande souplesse d’utilisation : les possibilités de création graphique sont infinies, et les délais d’impression sont ultra-rapides. Grâce à cette nouvelle technologie, il est donc désormais possible d’imprimer des outils de PLV à l’unité…

Très économique, c’est aussi le mode d’impression privilégié pour les petites et les moyennes quantités.

Par exemple,« De fil en aiguille », entreprise spécialisée dans les vêtements de sport d’équipe imprimés personnalisés, a pu, grâce au numérique, conquérir des marchés de petites séries dans la publicité et l’événementiel. (1).

Pour IMS Groupe, plate-forme de fabrication et intermédiaire entre donneurs d’ordres et imprimeurs, le coût d’un petit volume est divisé par dix en exploitant l’impression numérique.

Ludovic Hertault, son fondateur, le confirme : « Le numérique a créé un marché à fort potentiel et complémentaire à celui de l’offset ». (1)

Les prestataires spécialisés en impression numérique soulignent aussi la dimension de conseil, permise par le numérique.

Gilles Picarel, directeur commercial de Defitech (une filiale du Crédit Agricole) insiste sur cette dimension essentielle : « Nous apportons également un service de conseil auprès des annonceurs et des agences de communication dans leur stratégie de fabrication des documents. Un conseil qui passe par la communication des capacités des systèmes que nous avons intégrés ».

Frédéric Fabi, PDG deDupli- Print, confirme : « Nous sommes en étroite relation avec les agences et leurs clients pour la production des campagnes. Nous mettons à leur disposition un Extranet pour piloter à distance les opérations marketing et accéder à des tableaux de bord ». (2)

En revanche, pour les grandes séries, l’impression offset (sérigraphie) est plus performante : les délais sont plus courts et les tarifs dégressifs la rendent plus attractive.

Les deux modes d’impression (numérique et sérigraphique) restent donc complémentaires, mais les constants progrès techniques devraient permettre rapidement à l’impression numérique de devenir concurrentielle sur les grands volumes.

En mars 2009, Duplo France a ainsi lancé un tout nouveau modèle d’imprimante numérique : entièrement automatisée, elle est compatible avec tous les modes d’impression (du moyen au grand volume) et elle est également équipé d’un système unique d’autonettoyage

En permettant de réduire d’environ 10 % la gâche de papier par rapport à l’imprimerie offset, le numérique présente un attrait supplémentaire en matière d’éthique et d’écologie.

Le Guide du développement durable pour les secteurs de l’imprimerie et des industries graphiques souligne que l’imprimerie numérique permet d’avoir une démarche écologique et responsable, notamment en utilisant une large gamme de papier recyclé dès les petits tirages.

Les ateliers d’imprimerie numériques peuvent ainsi recevoir le label « Imprim’Vert », certifiant le respect de normes environnementales nationales. (4)

Sur le lieu de vente, l’imprimante numérique permet en outre de multiplier les possibilités pour mettre en avant les opérations des marques et des distributeurs.

Très simple à configurer puis à utiliser, elle est peut matérialiser une stratégie promotionnelle interactive et ludique avec le consommateur.

Par exemple, les enseignes de la grande distribution ont choisi d’intégrer une fonction d’impression aux bornes interactives présentes dans les centres commerciaux. Actif, le client sélectionne les produits en fonction de ses goûts et il peut imprimer aussitôt les bons de réductions qui lui correspondent.

L’intérêt de ce procédé est évident : délivrer des offres publicitaires ciblées va augmenter les achats spontanés en magasin.

Les coupons et les bons d’achat s’adaptent ainsi au développement de nouveaux comportements du consommateur sur le lieu de vente : réactif et à l’affût de « bonnes affaires », il veut aussi des offres personnalisées.

—————————————-

Sources :

1 -Stratégies.fr 

2 -Emarketing.fr

3 – Emarketing.fr

4 –

Carton, cartonnage et publicité sur lieu de vente

Le cartonnage et la PLV

Leader des matières utilisées pour la création des outils en PLV jusqu’en 2007 (37 %), le carton voit sa position affaiblie par l’émergence des matières plastiques plus sophistiquées. En 2008, il ne représentait plus que 20 % des matériaux utilisés. (1)

Cependant, cette tendance est encore trop récente pour en tirer des conclusions sur le long terme. Le marché de la communication vient de connaître des modifications structurelles importantes : l’impact de la crise économique, l’investissement massif en PLV d’enseignes spécialisées dans la cosmétologie, les récentes avancées technologiques…sont autant de facteurs qui expliquent le recours à de nouveaux matériaux même dans les supports de la PLV traditionnelle.

Le carton conserve toutefois de nombreux atouts par rapport aux matières plastiques.

Plus économique, obtenu avec un minimum d’encombrement et de faibles impératifs techniques, il offre une grande latitude à la créativité pour assurer la promotion sur le lieu de vente.

La Fédération Française du Cartonnage (2) souligne que « le cartonnage PLV est essentiellement dynamique puisqu’il peut se renouveler fréquemment : en un mot il est vendeur ! ».

Patrick Robert, PDG d’Idea Forme (spécialiste du merchandising) confirme : « L’éphémère demeure un bon secteur d’évolution. Nous contribuons en qualité de testeur des marques, par notre création PLV carton, aux lancements de nouveaux produits, un mouvement constant tout au long de l’année » (3)

Le carton peut d’ailleurs être couplé avec d’autres matières premières pour créer de nouveaux supports de vente entièrement innovants.

Ferrero a choisi cette solution pour créer une boutique éphémère en plein cœur du centre commercial de la Défense, à Paris, et nommée « L’Avenue Ferrero ». (4) Cette idée originale, composée de dispositifs modulables construits sur la base de grandes arches et de panneaux (en carton et en bois) recréant l’univers de la marque, est d’ailleurs nominée aux Popai Awards Européens 2009 (5).

Si l’intérêt financier présenté par le carton n’est plus à démontrer, il faut aussi situer le recours à ce mono-matériau dans une perspective plus globale.

Le choix du carton est en effet porteur d’une véritable démarche identitaire de la part de l’entreprise.

Matériau recyclable par excellence, il véhicule les valeurs de l’enseigne en matière de développement durable : en optant pour un engagement responsable, les entreprises répondent aux inquiétudes des consommateurs.

L’affichage de cette prise de position éthique n’est toutefois intéressant que s’il reflète une orientation réelle de l’entreprise en matière d’écologie.

Les enseignes qui seraient tentées de communiquer sur un produit biodégradable alors que leurs politiques générales ne respectent pas les normes environnementales (on parle alors de « greenwashing » ou « blanchiment écologique »), fragilisent largement le capital confiance dont elles bénéficient auprès du consommateur, ce qui peut se révéler catastrophique en période de crise.

L’enjeu est pourtant essentiel, tant au niveau du respect de l’environnement que de celui de l’image de marque de l’enseigne : le développement durable représente le troisième critère de choix des acheteurs, après le coût et la qualité. (6)

Et pour 74% des Français (7), les publicités pour des marques ou des entreprises mettant en avant des effets bénéfiques pour l’environnement retiennent leur attention (IFOP – décembre 2007).

L’impact de cette prise de conscience collective est conséquent.

Certains publicitaires se sont même regroupés au sein d’un Collectif (Collectif des publicitaires pour l’éco-innovation) pour guider les choix futurs des professionnels du secteur. (8).

Face à ce contexte, le choix du carton pour la mise en place d’actions promotionnelles sur le lieu de vente revêt une ampleur stratégique.

Chez Mars PF, Christine Valentin, responsable du développement durable du département achat, a mis en avant l’action volontariste de l’enseigne : privilégier et faciliter le recyclage sont devenus une priorité. Le choix de la PLV carton s’est alors imposé «en raison de sa biodégradabilité. » (9)

Dans un proche avenir, les présentoirs en carton devraient donc à nouveau être plébiscités par les entreprises. Un groupe de travail sur le recyclage de la PLV, dirigé par Jean-Louis Paul (PDG des Cartonnages Gil) a même été créé à l Institut Français de la communication et de la publicité sur le lieu de vente.

————————-

Cardboard Buildings
photo credit: avlxyz

Sources :

1 – Popai France, Institut Français de la communication et de la publicité sur le lieu de vente (http://www.popai.fr/index.htm)

2 – Fédération Française du Cartonnage (« Pourquoi préférer le cartonnage »)

3 – Marketing Point de Vente (http://www.marketingpointdevente.com/site/FR/Je_visite/Le_salon/PLV_l_expertise,I1425.htm )

4 – Marketing-professionnel.fr ( « Connaissez-vous l’avenue Ferrero ? » )

5 – Popai Awards Européens 2009 : http://www.popaiawards.com/nomines_F.php

6 – IMS Groupe, Plate-forme de services pour l’édition et la PLV (http://www.imsgroupe.com/index.php)

7- IFOP décembre 2007 sur le développement durable (http://www.ifop.com/europe/docs/devdur.pdf)

8 – Collectif des publicitaires pour l’éco-innovation (http://publicitairesvsecoblanchiment.ning.com/)

9 – Newsletter Popai Novembre 2008

Impression numérique et support publicitaire

Impression numérique et PLV

L’arrivée sur le marché publicitaire d’une technologie perfectionnée telle que le numérique a cassé les schémas promotionnels pré-établis. En marketing opérationnel, l’apparition de l’impression numérique a modifié les codes de conception des outils de la PLV et permis la mise en œuvre de nouveaux produits promotionnels interactifs avec le consommateur.

promotional matter
photo credit: jm3

L’impression numérique permet une personnalisation optimale des outils promotionnels.

Le passage direct de l’écran à l’ordinateur offre une grande souplesse d’utilisation : les possibilités de création graphique sont infinies, et les délais d’impression sont ultra-rapides. Grâce à cette nouvelle technologie, il est donc désormais possible d’imprimer des outils de PLV à l’unité…

Très économique, c’est aussi le mode d’impression privilégié pour les petites et les moyennes quantités.

Par exemple,« De fil en aiguille », entreprise spécialisée dans les vêtements de sport d’équipe imprimés personnalisés, a pu, grâce au numérique, conquérir des marchés de petites séries dans la publicité et l’événementiel. (1).

Pour IMS Groupe, plate-forme de fabrication et intermédiaire entre donneurs d’ordres et imprimeurs, le coût d’un petit volume est divisé par dix en exploitant l’impression numérique.

Ludovic Hertault, son fondateur, le confirme : « Le numérique a créé un marché à fort potentiel et complémentaire à celui de l’offset ». (1)

Les prestataires spécialisés en impression numérique soulignent aussi la dimension de conseil, permise par le numérique.

Gilles Picarel, directeur commercial de Defitech (une filiale du Crédit Agricole) insiste sur cette dimension essentielle : « Nous apportons également un service de conseil auprès des annonceurs et des agences de communication dans leur stratégie de fabrication des documents. Un conseil qui passe par la communication des capacités des systèmes que nous avons intégrés ».

Frédéric Fabi, PDG deDupli- Print, confirme : « Nous sommes en étroite relation avec les agences et leurs clients pour la production des campagnes. Nous mettons à leur disposition un Extranet pour piloter à distance les opérations marketing et accéder à des tableaux de bord ». (2)

En revanche, pour les grandes séries, l’impression offset (sérigraphie) est plus performante : les délais sont plus courts et les tarifs dégressifs la rendent plus attractive.

Les deux modes d’impression (numérique et sérigraphique) restent donc complémentaires, mais les constants progrès techniques devraient permettre rapidement à l’impression numérique de devenir concurrentielle sur les grands volumes.

En mars 2009, Duplo France a ainsi lancé un tout nouveau modèle d’imprimante numérique : entièrement automatisée, elle est compatible avec tous les modes d’impression (du moyen au grand volume) et elle est également équipé d’un système unique d’autonettoyage

En permettant de réduire d’environ 10 % la gâche de papier par rapport à l’imprimerie offset, le numérique présente un attrait supplémentaire en matière d’éthique et d’écologie.

Le Guide du développement durable pour les secteurs de l’imprimerie et des industries graphiques souligne que l’imprimerie numérique permet d’avoir une démarche écologique et responsable, notamment en utilisant une large gamme de papier recyclé dès les petits tirages.

Les ateliers d’imprimerie numériques peuvent ainsi recevoir le label « Imprim’Vert », certifiant le respect de normes environnementales nationales. (4)

Sur le lieu de vente, l’imprimante numérique permet en outre de multiplier les possibilités pour mettre en avant les opérations des marques et des distributeurs.

Très simple à configurer puis à utiliser, elle est peut matérialiser une stratégie promotionnelle interactive et ludique avec le consommateur.

Par exemple, les enseignes de la grande distribution ont choisi d’intégrer une fonction d’impression aux bornes interactives présentes dans les centres commerciaux. Actif, le client sélectionne les produits en fonction de ses goûts et il peut imprimer aussitôt les bons de réductions qui lui correspondent.

 L’intérêt de ce procédé est évident : délivrer des offres publicitaires ciblées va augmenter les achats spontanés en magasin.

Les coupons et les bons d’achat s’adaptent ainsi au développement de nouveaux comportements du consommateur sur le lieu de vente : réactif et à l’affût de « bonnes affaires », il veut aussi des offres personnalisées.

Sources :

1 -Stratégies.fr (Article « La mode se met à la page numérique » )

2 -Emarketing.fr (Article « Numérique : bien au-delà de la simple impression »)

3 – Emarketing.fr (Article « La Vernisseuse Ultra 205 A optimise les temps de réalisation » )

4 – Idées Vertes

Feu d’artifice et promotion

Le feu d’artifice un moyen de promotion et de publicité ?

Le titre vous étonne ? Le feu d’artifice est pourtant employé depuis fort longtemps par le pouvoir ou les pouvoirs comme moyen de manifester, présenter une puissance temporelle face à un public friant de ce type de spectacle. Le feu d’artifice fait appel à ce qu’il y a de profond chez l’être humain au niveau des émotions et du ressenti car il est lumière dans la nuit, bruit dans le silence, mouvement dans l’immobilité du ciel. Il participe au rappel de la conquête du feu, de sa maîtrise progressive et de sa transformation en divertissement. Les rois de France le comprirent bien qui mirent le feu d’artifice au service de leur politique comme Louis XIV qui l’employa très souvent dans ses fêtes à Versailles, notamment lors des plaisirs de l’île enchantée.

[flv:/flash/pat.flv 400 300] Ci dessus tir d’un feu d’artifice automatique

Mais, quel rapport entre le feu d’artifice  avec le marketing et une politique de promotion ?

Le rapport est plus évident qu’il n’y paraît ; le feu d’artifice peut être utilisé

  • pour le lancement d’un produit
  • lors d’une date anniversaire
  • à l’occasion d’un séminaire
  • comme cadeau d’entreprise ou lot

L’avantage du feu d’artifice est qu’il ajoute une notion d’émotion et de vécu personnel festif à l’évènement que vous gérez et qu’au delà du contenu publicitaire ou professionnel il laissera une trace mémorielle souvent plus importante et rémanente que l’évènement lui-même.

Vous disposez de plusieurs types de feu d’artifice pour un évènementiel publicitaire

le grand feu d’artifice spectacle : il faut avoir un budget conséquent pour construire quelque chose qui ne minore par votre évènement

le bouquet suprise : court dans le temps, intense dans la construction il frappe les imaginations

le feu d’artifice automatique : il permet aux petites structures ou budgets limités d’introduire une notion de fête dans le déroulement de votre journée ; le feu d’artifice automatique peut aussi être offert en cadeau. Ce produit à l’avantage de fonctionner seul, sans infrastructure ni personnel spécialisé.

Donc pensez-y : le feu d’artifice = outil de promotion émotionnel et rémanent.

Grand feu d'artifice

Grand feu d’artifice

Thermoformage et plv

Les avantages du thermoformage dans la fabrication

d’outils de Plv

Un bon outil pour la plv : le thermoformage
Un bon outil pour la plv : le thermoformage

Le thermoformage permet d’obtenir à partir de la matière première (plastique, PVC) travaillé dans des moules des objets en semi-relief et en couleur, légers à manipuler et aisés à mettre en place. Les avantages obtenus par la technique du thermoformage dans le domaine de la plv (publicité sur lieu de vente) :

  • relief ou semi relief de l’objet
  • grande variété de formes
  • possibilité de créer des objets en trois dimensions (3D)
  • forte attractivité au niveau visuel
  • grande résistance à l ‘usure
  • multiplicité des types d’outils de plv pouvant être créés
  • possibilité de crées des formes ou objets de grande taille.

Ce type de support PLV n’est pas très développé en France ; on le trouve essentiellement dans les pharmacies où il sert à la reproduction d’objets comme des tubes ou des boîtes. Il serait intéressant de développer son usage car le thermoformage est réellement polyvalent et d’un prix très abordable. Il convient pour amortir les coûts (mise en place du visuel, création des moules, de prévoir des séries conséquentes, le prix unitaire étant par nature peu elevé).

Quelques outils de plv thermoformés

Voici une liste non limitative de catégories d’objets thermoformés pouvant servir pour une campagne de publicité :

  • calendrier publicitaire
  • cartes en relief
  • chevalet de comptoir en plastique
  • chevalet de vitrine en plastique
  • tableaux d’affichage ou tableaux d’écriture
  • présentoir de comptoir
  • présentoir de sol
  • étiquettes promotionnelles en relief
  • totem en semi-relief
  • horloges publicitaires
  • enseignes lumineuses intérieures
  • présentoirs de comptoir en plastique
  • tableau de prix
  • masques
  • goodies promotionnels
  • mobiles publicitaires en semi-relief
  • stop-trottoir publicitaire
  • demi-sphère (ballon, boule, oeuf, globe, etc …)
  • reproduction d’objets en 3d (tubes, bouteilles, boîtes, etc …)
  • changeur de monnaie
  • assiettes publicitaires
  • panneau d’affichage publicitaire en semi-relief
  • réglette de linéaire ou réglette de comptoir
  • thermomètre extérieur publicitaire
  • panneau d’affichage horaires d’ouverture et de fermeture
  • stop-comptoir.

Comme vous le voyez à la lecture de la liste la possibilité de créer un outil plv est presque illimité.

[album id=1 template=extend]

Une réglette publicitaire en 3D
Une réglette publicitaire en 3D