Webmarketing : Facebook VS Twitter, La Guerre De L’image

Facebook s’impose en leader incontesté du partage de contenu en ligne, mais qu’en est-il de sa crédibilité en matière de webmarketing ? Twitter ou même Google+ sont-ils plus adaptés dans le cadre de la promotion d’une image de marque, et quels publics cibler par conséquent via ces réseaux sociaux ?

Si la grande force de Facebook réside dans sa simplicité d’appropriation et d’usage, cette qualité est également une faiblesse. Aujourd’hui, la firme de Marc Zurckerberg est première sur tous les publics. Elle s’impose sur tous les sites comme un moyen de partager des articles ou une page d’un simple clic. Toutefois, le leader Facebook semble pâtir d’un déficit d’image auprès des quadras et plus…

Plébiscité par les ados et les jeunes, mais relativement boudé par leurs parents, et encore plus par leurs aînés, le réseau social au petit « f » semble parfois trop intrusif en matière de vie privée. Sûrement parce qu’il fut le premier du genre. Les fonctionnalités offertes, notamment l’instantanéité des échanges et leur publication à tous, simple et immédiate, ont fait tomber quelques barrières de la vie privée. Cette rapidité effraie quelque peu les moins jeunes. Les multiples bouleversements de la politique de confidentialité ont laissé craindre le pire à des générations qui restent attachées à une certaine discrétion. Une part non négligeable des plus de 40 ans a préféré ne pas s’y inscrire : Facebook est un monde peuplé de jeunes, avec de nombreux parents surtout venus pour les surveiller (voire les espionner !) et retrouver quelques copains d’enfance. Les premiers consomment beaucoup en direct et consultent en ligne, les seconds détiennent le porte-monnaie. Tous sont touchés par les publicités présentes sur la barre latérale droite, mais un peu trop présentes, celles-ci peuvent écorner l’image du site vers une dérive publicitaire qui agace. Partager sur Facebook touche un large public, mais se révèle plus approprié à certaines cibles bien ciblées, plutôt dans la catégorie des grands consommateurs en ligne. Le webmarketing y tend à se révéler moins qualitatif en terme d’image et de perception du contenu. Il faut donc réellement se dégager du caractère publicitaire et des liens lorsqu’on publie sur Facebook, intéresser par un contenu plutôt qu’être intrusif.

Sur Twitter, c’est différent. La politique des hashtags (#) a impulsé une dynamique de partages des liens, propice au clic ! Le webmarketing est une composante essentielle de Twitter. Le placement de produits y est plus facile, mieux intégré à la politique et au fonctionnement du site. On n’est pas certain que tous les utilisateurs de Twitter en comprennent les rouages, mais ces derniers semblent mieux les accepter que sur le réseau social au petit « f ». Être sur Twitter relève principalement d’un choix assumé pour se démarquer d’une présence sur Facebook qui correspond davantage à un effet de mode. Les adeptes de Twitter sont plus inter-générationnels et sélectifs dans leurs abonnements. Pas besoin de trop ruser pour y faire du webmarketing, on colle à son public. Tant qu’on est capable de l’intéresser pour de bon, en proposant des tweets pertinents, on est à la bonne place.

photo by: blprnt_van

  6 comments for “Webmarketing : Facebook VS Twitter, La Guerre De L’image

  1. 28 avril 2013 at 16 h 53 min

    Twitter et Facebook ne sont «pas en compétition directe» sur leur cœur de service même s’ils sont «des adversaires» sur le marketing et la publicité. Pour l’instant, les deux réseaux expérimentent et tâtent le terrain de la pub ciblée et des posts sponsorisés. Facebook a l’avantage de posséder une mine d’informations sur les utilisateurs mais Twitter possède des membres souvent moins passifs que sur Facebook

  2. 28 avril 2013 at 16 h 58 min

    Twitter comme Facebook permettent d’élargir votre public, d’être proche de lui et d’entretenir une communication régulière avec votre communauté en postant régulièrement de nouvelles annonces. On entend souvent dire que si Facebook permet de rester en contact avec les personnes que l’on connait déjà, Twitter va vous aider à rencontrer les gens que vous connaitrez bientôt. Investissez-vous sur Facebook et/ou Twitter ! C’est là que votre public se trouve. Allez à sa rencontre.

  3. 28 avril 2013 at 17 h 18 min

    On ne peut décemment pas contester le succès des réseaux sociaux ! Facebook et Twitter se partagent les faveurs des internautes et sont entrés dans notre quotidien. À portée de main, ils font vibrer nos smartphones nuit et jour et nous permettent d’être connectés au reste du monde, où que nous soyons. Les grandes enseignes ont déjà toutes investi ces nouveaux moyens de communication et elles s’en servent pour fédérer des clients et clients potentiels autour de leur marque. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : véhiculer une image positive, entretenir sa notoriété, occuper l’espace et conquérir de nouvelles parts de marché. Aujourd’hui, les réseaux sociaux ne sont plus l’apanage des grands groupes : le commerce de proximité a, lui aussi, décidé de s’en servir. Facebook ou Twitter ? Le choix du réseau dépend de sa cible. En matière de communication, qu’elle soit traditionnelle ou qu’elle exploite de nouveaux outils (comme les réseaux sociaux), la règle reste la même. Vous devez, avant de vous lancer, répondre à la question suivante : à qui souhaitez-vous vous adresser ? De manière générale, si votre cible est grand public, Facebook semble plus adapté, Twitter étant réservé à une audience plus professionnelle.

  4. 28 avril 2013 at 17 h 29 min

    Facebook ou Twitter ? Le choix du réseau dépend de sa cible. En matière de communication, qu’elle soit traditionnelle ou qu’elle exploite de nouveaux outils (comme les réseaux sociaux), la règle reste la même. Vous devez, avant de vous lancer, répondre à la question suivante : à qui souhaitez-vous vous adresser ? L’idéal est de mettre en place un fichier clients très précis afin de cerner le type de personnes qui poussent la porte de votre magasin, de déterminer leurs habitudes d’achat ainsi que leurs attentes. De manière générale, si votre cible est grand public, Facebook semble plus adapté, Twitter étant réservé à une audience plus professionnelle

  5. 28 avril 2013 at 17 h 42 min

    Les réseaux sociaux ne sont pas de bonnes fées qui, d’un coup de baguette magique, vont faire exploser votre notoriété, et dans le même temps votre chiffre d’affaires. Mais force est de constater que beaucoup de commerçants déjà présents sur la Toile, et investis, mesurent des retombées très positives. Et quoi qu’il en soit, ne perdez pas de vue qu’aujourd’hui, on ne peut pas passer à côté de ces outils ! Ce qui ne veut pas dire qu’ils doivent être les seuls à être plébiscités : les réseaux sociaux sont désormais un complément indispensable à une bonne communication… à condition de les utiliser de manière raisonnable.

  6. 28 avril 2013 at 17 h 53 min

    Communiquer sur internet parait simple, mais bon nombre des entreprises ayant lancé une campagne de communication sur les médias sociaux s’arrêtent rapidement.
    Cependant comme toute action commerciale ou de communication, il est préférable de s’organiser et d’être persévérant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.