BYOD: nature, enjeux, qualités et contraintes

On avait l’habitude de voir à la devanture de certains restaurants ces quatre mots en anglais : « Bring your own booze », pour indiquer qu’il était possible d’amener, à moindre coût, sa propre bouteille de vin pour accompagner son repas. Et voilà que surgit au sein du monde de l’entreprise une nouvelle formule énigmatique « Bring your own device », souvent abrégée en BYOD. A quoi correspond cette pratique, quels sont ses enjeux, ses avantages et ses inconvénients pour l’employeur et ses employés ?

BYOD : les origines d’une nouvelle façon de travailler

Le programme Bring your own device voit le jour en 2009, dans une entreprise fabriquant du matériel informatique comme des cartes-mère et des microprocesseurs. Après deux années d’expérimentations, le programme est reconnu en tant que pratique officielle, afin de mieux prendre en compte un phénomène nouveau : la multiplication des équipements électroniques possédés personnellement par les employés de la marque. Ordinateurs portables, smartphones, tablettes, il était désormais possible d’amener à chacun son équipement au travail, restait donc à définir un protocole précis assurant les responsabilités de chacun.

Des avantages pour l’employé et pour l’entreprise

En apportant votre ordinateur personnel au travail, vous travaillez sur un équipement que vous maîtrisez parfaitement, que vous avez vous-même configuré et équipé selon vos besoins et votre façon de fonctionner. Vous êtes donc autonome, plus à l’aise et plus efficace, que vous travailliez à votre bureau sur votre PC personnel ou que vous preniez des notes lors d’une réunion informelle sur votre tablette. L’entreprise y trouve son compte aussi puisque son investissement de départ dans le parc informatique est moindre, ses salariés sont plus motivés et productifs et surtout, elle bénéficie d’une meilleure image générale, celle d’une marque flexible, moderne et dynamique, prenant en compte l’évolution du mode de vie de ses employés.

Des pratiques à encadrer et à réglementer

Pour que le BYOD fonctionne pleinement, il est impératif de définir un cadre administratif précis pour réglementer ce nouvel usage. Que se passe-t-il par exemple si l’équipement informatique est endommagé au travail ou au domicile ou dérobé sur le trajet ? Alors que la plupart des informaticiens des grandes entreprises sont parfaitement formés au dépannage d’un nombre restreint de modèles, comment faire face pour eux à la diversification inévitable des équipements ? Quelle politique l’entreprise doit-elle avoir par rapport aux logiciels utilisés par ses employés, qui sont souvent téléchargés ou dupliqués de façon illégale, pratique qu’elle ne peut ni encourager ni cautionner? Mais le réel enjeu à prendre en compte est la protection des données, les salariés ayant tendance à moins sécuriser leurs données sur leur ordinateur personnel, augmentant ainsi le risque de fuites. Enfin, on peut souligner que cette pratique rend quelque peu floue la limite entre la sphère privée et le monde professionnel, ce qui peut être déstabilisant pour certains employés. Sur votre PC personnel ou votre smartphone, la tentation est aussi plus grande d’interrompre votre travail pour aller consulter vos photos de vacances ou regarder cette vidéo que vous avez téléchargé la veille dans votre salon.

Le BYOD est une formidable opportunité pour les entreprises de se moderniser et de s’adapter au nouveau mode de vie de leurs salariés. C’est également un phénomène à encadrer, en listant les appareils concernés et en définissant clairement les responsabilités de chacun à leur égard.

Laptop man

—————————————————————–

Sources
http://thejournal.com/articles/2011/11/09/7-byod-myths.aspx
http://www.logicalis.com/news-and-events/news/logicalis-white-paper-byod.aspx#.USDIzGcXOSq
http://www.cxounplugged.com/2012/11/ovum_byod_research-findings-released/

photo by: Ed Yourdon

  6 comments for “BYOD: nature, enjeux, qualités et contraintes

  1. 20 avril 2013 at 5 h 25 min

    La tendance BYOD est encore relativement nouvelle, mais de plus en plus d’entreprises ont conscience qu’elle va perdurer et s’y adaptent. Cependant, pour que le BYOD soit un véritable succès, les équipes informatiques doivent surmonter les défis qu’il implique afin d’assurer le maximum de bénéfices à toutes les personnes concernées tout en préservant l’intégrité du système d’information propre à l’entreprise

  2. 20 avril 2013 at 5 h 26 min

    Comment les équipes informatiques peuvent-elles surmonter ces contraintes et soutenir les besoins d’une main-d’œuvre mobile quand elle choisit d’utiliser ses propres appareils mobiles ?

  3. 20 avril 2013 at 5 h 27 min

    Les appareils mobiles sont très appréciés des consommateurs, mais peuvent être vus comme des gadgets peu adaptés au milieu professionnel

  4. 20 avril 2013 at 5 h 28 min

    Aujourd’hui, le BYOD est une tendance en vogue. Les tablettes et smartphones sont plus sophistiqués et les attentes des utilisateurs sont aussi plus élevées.

  5. 20 avril 2013 at 5 h 29 min

    Ce concept, très à la mode, est la conséquence directe du succès des smartphones et des tablettes dans la sphère personnelle ; les nombreux utilisateurs de ces terminaux souhaitent, de manière naturelle, pouvoir les utiliser dans leur activité professionnelle.

  6. 20 avril 2013 at 5 h 30 min

    Un phénomène qui s’est imposé de lui-même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.