Etude sur la plv en 2012 publiée par Popaï

Popai est un institut présent sur le marché français ayant pour but d’encourager les ventes avec des supports de marketing, de former les professionnels aux différentes actions commerciales et de les informer sur l’impact de la PLV sur le consommateur.

Présentation de Popai

Il met en relation les acteurs du marché répartis en 4 catégories : les producteurs (éditeurs et fabricants de PLV), le club Marketing (annonceurs, industriels et marques), Popai digital (affichage dynamique), les partenaires (sociétés d’études, fournisseurs de matériaux ou de technologie. L’Institut Popai France est équipé d’un dispositif pour le suivi du marché de la PLV en terme de communication, pour l’étude des échanges extérieurs, pour l’évaluation des produits proposés par secteur d’activité et la préservation du concept « développement durable ».

Méthodes utilisées pour l’étude sur la Plv

Une étude sous forme de questionnaire online est proposée à toutes les entreprises présentes sur le marché de la PLV et pour lesquelles Popai possède un fichier de contact. Le questionnaire porte sur les thèmes regroupant la conjoncture et le marché actuel, la concurrence, les exportations, la répartition du chiffre d’affaires sur l’activité de PLV, les perspectives d’avenir de l’entreprise, l’engagement pour le développement durable, l’appréciation de la PVL auprès du consommateur, le bilan de l’année.

Marché publicitaire : données de l’année 2012

Le marché publicitaire trouve ses sources par diffusion (télévision, radio, réseau internet), support papier (presse, affichage, annuaires, marketing direct, l’objet sur lieux de ventes (salons, foires, parrainage, mécénat, relations publiques). L’année 2012 est principalement marquée par une baisse significative de la publicité du côté médiatique (étude fournit par l’ IREP).
Le marché de la PLV 2012 a diminué de 6.04 %. Cette diminution est notamment due à une instabilité de l’activité, des clients moins fidèles, des réductions de budgets liés aux élections, des marges réduites et une concurrence pertinente des pays de l’Est et du Maghreb contournant les règles du marché. L’année 2012 est marquée par un ralentissement de l’exportation du chiffre d’affaires sur l’activité Marketing Point de Vente (MPV) des entreprises (-26 %). Par ailleurs, l’activité Marketing Point de Vente (MPV) représente 76 % du chiffre d’affaire et a évolué de 9% par rapport aux autres années.

Développement durable

En 2012, 89 % des entreprises ont pris part dans le développement durable contre 94 % en 2011. Cependant, 31 % ont signé un engagement soit une augmentation de 6 % par rapport à l’année 2011.

Données pour l’année 2013

Le marché publicitaire s’est fragilisé en 2012 occasionné par une activité en dent de scie, de grandes périodes creuses, des relations compliquées avec une clientèle de plus en plus exigeante, l’entrée en jeu des élections freinant les budgets et de nouvelles pratiques visant à renégocier les prix avec des délais écourtés. Pour l’heure, il reste difficile de se prononcer sur les objectifs de l’année 2013, la visibilité sur le marché n’étant qu’à court terme. L’investissement des entreprises se concentrera vers la recherche et le développement avec une augmentation de + 9%. Cependant, elles resteront réservées quant à la création de nouveaux postes. 56 % des commerces sondés envisagent un développement interne par la création d’une nouvelle activité, l’autre partie programme un développement externe par acquisition. Par ailleurs, on constate que la concurrence européenne s’intensifie chaque année rendant plus difficile les échanges.

Morning Shopping - Plv
Éole / Foter.com / CC BY-NC-SA