Déjà la 5G : avancée ou marketing

La 3G n’est pas encore morte, la 4G encore bien peu présente sur le territoire malgré une campagne marketing jamais vu que déjà les opérateurs téléphoniques pensent à l’avenir. C’est…

Bitcoin : la nouvelle monnaie du futur ?

On en parle : le bitcoin Un nouveau système monétaire pour le moins original, le Bitcoin, intrigue depuis quelques mois le microcosme économique qui jusque là avait semblé ignorer jusqu'à…

Métiers au XVIIIe siècle : afficheur

afficheUR. C’est celui qui fait métier d’afficher un placard ou feuille de papier au coin, des rues pour annoncer quelque chose avec publicité, comme jugements rendus , effets à vendre, meubles perdus, livres imprimés nouvellement ou réimprimés, etc.

Les peuples qui se sont acquis de la réputation par la sagesse de leur gouvernement, ont toujours eu des hommes destinés pour ces mêmes fins. Comment auraient-ils informé le public des lois qu’il devait observer s’ils ne les avaient pas fait afficher pour les rendre publiques ? Les Grecs les exposaient dans leurs places sur des rouleaux de bois plus longs que larges pour lesquels ils les écrivaient et les Romains les faisaient graver sur des planches d’airain.

Cet usage passa dans les Gaules avec la domination de ces derniers : il ne fut point aboli par les conquêtes de nos rois et François Ier le confirma par son édit du mois de Novembre 1539.

Le droit de faire publier et afficher n’appartient en chaque ville qu’au juge qui a la juridiction ordinaire et territoriale. Lorsque , dans une même ville, il y a plusieurs juges ordinaires, c’est au premier et principal magistrat de la ville qu’il appartient, comme étant une suite et une dépendance de la police.

Le Prévôt de Paris est en possession de ce droit de temps immémorial. Lamarre en rapporte les preuves dans son Traité de la Police livre. I, titre 25, chapitre 2.

A Paris, les affiches ordinaires doivent être autorisées par une permission du Lieutenant de police.Les afficheurs sont tenus de savoir lire et écrire; leur nom et l’indication de leur demeure doivent être enregistrés à la chambre royale et syndicale des libraires et imprimeurs, Ils font corps avec les colporteurs, et doivent, comme eux, porter au devant de leur habit une plaque de cuivre sur laquelle est grave afficheur.

Les huissiers ont aussi le droit d’afficher, parce que, dans le cas de saisie réelle, ils sont obligés d’exposer des placards en certains endroits, lors des criées de l’immeuble saisi, ce qu’ils sont tenus de faire de quatorze en quatorze jours. Leurs affiches, ainsi que leur procès verbal de criée, doivent contenir le nom, la qualité, le domicile du poursuivant et du débiteur, la description des biens saisis par tenants et aboutissants, et dans le cas où c’est un fief, par la description du principal manoir, des dépendances et appartenances. Elles doivent être marquées, sous peine de nullité, aux armes du roi, et non à celles d’aucun autre seigneur et apposées à la principale porte de l’église paroissiale laquelle est situé l’immeuble saisi, à celle du débiteur, et à celle du siège où se poursuit la saisie réelle.

Il y a à Paris une feuille périodique qui porte le titre d’affiches de cette ville. C’est une compilation exacte de toutes les affiches les plus intéressantes On y trouve les biens de toute espèce à vendre ou à louer, les annonces des livres nouveaux, les effets perdus ou trouvés, les nouvelles découvertes, les spectacles, les morts, le cours et le change des effets commerçables. Elle paraît régulièrement deux fois toutes les semaines.”

Dracula !
photo credit: Ludo29880

Source :

Titre : Dictionnaire raisonné universel des arts et métiers. T1 / , contenant l’histoire, la description, la police des fabriques et manufactures de France et des pays étrangers [par P. Macquer]… Nouvelle édition… revue et mise en ordre par M. l’abbé Jaubert,…

Auteur : Macquer, Philippe (1720-1770)

Éditeur : P. F. Didot jeune (Paris)

Date d’édition : 1773

Contributeur : Jaubert, Pierre (1715?-1780?). Éditeur scientifique

Marketing : le marketing participatif, les fausses marques patronymiques, le social marketing

Adidas Bridge Munich
photo credit: Arturo de Albornoz

– Les vertus du marketing participatif

L’agence Eyeka tente de développer le concept du marketing participatif dans le domaine de la création publicitaire. Et ce grâce à sa communauté de “créateurs vidéo et photo” (dixit le communiqué), ceux-ci créent et proposent en ligne des contenus susceptibles de s’intégrer dans des campagnes de communication en ligne ou des opérations virales….

Lire l’article : « Quand Eyeka découvre les vertus du marketing participatif »


– Le marketing des émotions : les fausses marques patronymiques

Mamie Nova n’existe pas, pas plus qu’Uncle Ben… Mais Justin Bridou et Bruce Field ? Pour faire vivre leurs produits, les entreprises ont toujours inventé des personnages. Leurs noms hantent les linéaires….Inventés pour incarner des valeurs de connivence et de proximité, ces héros fictifs ont fait les belles heures du marketing….

Lire l’article : « Ces marques fantômes qui font vendre »


– Social marketing

Le bouche à oreille, une manière vieille comme le monde de faire du marketing. Et pourtant il n’a jamais été autant d’actualité. Le web communautaire lui donne un second souffle en partie grâce aux médias sociaux que l’on connait. …

Lire l’article : « Social marketing : la bouche et les oreilles du web »

Publicité pendant la première Guerre mondiale en France

La publicité dans le journal LES ANNALES numéro du 11 juin 1916

Couverture du journal les Annales

Couverture du journal les Annales

Pages de publicité intérieures.

Journal des Annales 11 juin 1916 publicité

journal des Annales 11 juin 1916 publicité

Journal les Annales du 11 juin 1916 cahier publicité

journal les Annales du 11 juin 1916 cahier publicité

Publicité du journal les Annales du 11 juin 1916

publicité du journal les Annales du 11 juin 1916

Publicité du journal les Annales du 11 juin 1916

publicité du journal les Annales du 11 juin 1916

Première page rédactionnelle du journal des Annales 11 juin 1916

Première page rédactionnelle du journal des Annales 11 juin 1916

Publicité 4ème de couverture du journal les Annales du 11 juin 1916

publicité 4ème de couverture du journal les Annales du 11 juin 1916

Publicité : e-publicité, portrait de publicitaire, la publicité sur les réseaux sociaux

Tiernitos - Argentina
photo credit: Arturo de Albornoz

– L’e-publicité mondiale en recul de 5 %

Aux Etats-Unis, tous les formats publicitaires sont affectés, de même que tous les principaux éditeurs. La situation ne devrait toutefois plus empirer, estime le cabinet IDC….

Lire l’article : « L’e-publicité mondiale en recul de 5% au 2ème trimestre »


– Portrait de publicitaire : Marcel Bleustein-Blanchet

Marcel Bleustein-Blanchet ou 100 ans de pub…Entrepreneur éternel, ce fils de marchand a côtoyé les plus grands et créé le premier groupe de communication français, Publicis. Un destin exceptionnel, fruit d’un travail passionné et d’un esprit ouvert sur le monde….

Lire l’article : « Marcel Bleustein-Blanchet, un siècle de publicité »


– La publicité sur les réseaux sociaux

Pour séduire le plus grand nombre de consommateurs, rien ne vaut les réseaux sociaux. Reste qu’une simple bannière ne suffit pas. La marque de dentifrice Signal lance ainsi une application qui propose aux internautes de blanchir les dents des personnes qui figurent sur leurs photos.

Lire l’article : « Avec Unilever, la communication réunit humour et réseaux sociaux »


PLV : plv High Tech, espaces de vente, le secteur du luxe, opérations promotionnelles

Friskies
photo credit: Arturo de Albornoz

– PLV High Tech : l’intelligence ambiante

« Il s’agit pour nous de créer de la proximité avec le client, explique Arnaud Mulliez, président d’Auchan France et du PICOM. L’intelligence ambiante nous permet de gommer les distances physiques. Les espaces de vente évoluent…»

Lire l’article : « Quelles idées dingues pour faciliter les ventes et les achats dans le commerce ? »


– La PLV dans l’univers du luxe : la nouvelle boutique Montblanc

Dans la nouvelle boutique Montblanc à Paris, tout a été pensé pour créer une relation privilégiée entre la marque et ses clients. Les produits sont valorisés par une mise en scène intimiste, les vitrines sont épurées et les mobiliers flottants…Bien sûr, l’animation en magasin est aussi présente : d’expositions temporaires en salons privés VIP, la marque valorise sa clientèle….

Lire l’article : « Nouvelle boutique Montblanc, rue de la Paix, Paris »


– Opérations promotionnelles en magasin

140 magasins d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées, Spar, Vival, Géant, Hyper, Petit Casino, dont celui de la demi-lune du Passage où était présentée officiellement l’opération hier, vont durant dix jours, mettre en vedette les produits frais, vins, conserves, fabriquées en Lot-et-Garonne. À prix intéressant, cela va de soi, et avec dégustation pour certains….

Lire l’article : « La promotion porte ses fruits »