Tag Archive for marketing

Google Shopping fait évoluer l’affichage des frais de livraison de produits avec une nouvelle balise

Google n’a pas fini de surprendre les webmasters de sites e-commerce en cette année 2020, après le retour de Google Shopping dans sa version gratuite et l’annonce récente de l’affichage des produits pour les commerces locaux.

Google Shopping intègre la balise “shippingDetails” pour les produits.

Voilà une annonce qui devrait faire plaisir à tous les e-commercants qui sont présents sur Google Shopping, le comparateur de prix de Google. Jusqu’à aujourd’hui, les frais de livraison des produits devaient être gérées directement dans l’interface d’administration de Google Shopping, en mettant en place des règles de prix diverses. Mais le 22 septembre dernier, la cheffe de produit Google Shopping Kyle Kelly a fait une annonce sur le blog de la firme dédié aux webmasters qui risque de changer la gestion des produits pour les quelques millions d’e-commerçants qui utilisent aujourd’hui la solution de Google.

Google

Google insère une nouvelle balise.

En effet, Google a annoncé qu’il s’apprêtait à prendre en compte une nouvelle balise dans les données structurées utilisées : la balise “shippingDetails”. Cette balise permet aux webmasters de préciser les frais de livraison par produit, s’ils ne souhaitent pas les gérer via l’interface Google Shopping. Grâce à cette méthode, les e-commercants qui utilise la solution de comparateur de prix auront beaucoup plus de flexibilité et pourront plus facilement adapter leur politique de livraison en fonction de la concurrence ou des moments de l’année.

Quels seront les impacts de cette balise pour les utilisateurs ?

Du côté des utilisateurs, c’est également une très bonne nouvelle, car cela permettra d’éviter les mauvaises surprises en arrivant sur un site de vente en ligne : les frais de livraison restent encore aujourd’hui un des facteurs de décision d’achat important. Grâce à cette décision d’intégrer les frais d’expédition dans les microdonnées de Schema.org, les tarifs affichés devraient être plus à jour qu’actuellement.

En terme d’affichage, cela ne devrait changer que peu de choses, en revanche la communication de Google n’est pas très claire concernant la prise en compte de cette balise dans les produits affichés dans les résultats naturels du moteur de recherche.

Réalité augmentée : un atout pour les campagnes marketing

La réalité augmentée n’en finit plus de faire parler d’elle ! Cette technologie de pointe, qui donne un effet “waouh” à de nombreuses campagnes marketing, s’invite de plus en plus dans les communications des grandes enseignes.

Voici quelques exemples qui sont autant de sources d’inspiration :

La réalité augmentée selon Asos : le défilé virtuel

réalité augmentée Asos

Depuis le 24 juin 2019, Asos propose sur son site e-commerce un “Défilé virtuel” qui concerne une centaine de références parmi les nouveautés Asos Design.

Le concept est simple :

  1. L’utilisateur vise une surface plane avec la caméra de son smartphone
  2. Il clique ensuite sur “RA”, une fonction qui figure sur la page du produit
  3. Et hop, un mannequin apparaît et défile avec les vêtements choisis.

Cette initiative rappelle un peu la démarche que Zara avait initié l’année dernière en intégrant des capteurs de réalité augmentée dans ses vitrines et dans ses magasins.

Les tutos beauté (mais pas seulement !)  sur YouTube

La réalité augmentée sur YouTube

Les marques investissent de plus en plus pour réaliser des tutoriels sympas ou pour proposer leurs produits aux influenceurs(euses) les plus populaires.

Désormais, il est possible d’aller plus loin : YouTube teste actuellement la réalité augmentée dans un format nommé “AR Beauty try-on”. Le concept : permettre aux internautes d’essayer le produit qui est utilisé à l’écran par le/la YouTuber(euse).

Si cette technologie se développe, les possibilités sont infinies et elles pourraient très vite sortir du domaine de la seule beauté.

Nike Fit : trouver en un clic la bonne pointure

nike-fit

Comment savoir quelle est la bonne pointure de chaussures en fonction des modèles proposés ?

Avec l’application Nike Fit, se chausser va devenir un jeu d’enfant : en quelques clics, l’app de réalité augmentée calcule, au millimètre près, la taille des pieds de chaque client.  Elle peut alors lui indiquer la bonne pointure.

L’objectif : ne plus avoir à s’embêter à essayer un modèle en magasin et surtout éviter les erreurs. Nike affirme en effet que 6 clients sur 10 en moyenne se trompent lors de leurs achats…

Et vous, utilisez-vous une technologie de réalité augmentée pour votre e-commerce ou votre boutique traditionnelle ? Si oui, laquelle ?

Marketing vocal : la tendance à surveiller dans les années à venir

Le marketing vocal est-il la énième tendance qui va faire flop ou un phénomène appelé à durer et à se développer ? En tout cas, il y a une certitude : de nombreuses marques s’y intéressent !

Zoom sur ce canal de vente encore trop peu exploité : la voix.

marketing

Qu’est-ce que le marketing vocal ?

Le marketing vocal représentes toutes les actions marketing qui utilisent la reconnaissance vocale pour améliorer l’expérience d’achat des clients. 

Par exemple, quand Apple ou Windows vous proposent respectivement de faire vos recherches en ligne en parlant directement à Siri ou à Cortana, il s’agit de marketing conversationnel.

Pourquoi les marques s’y intéressent ? 

Actuellement, 25 à 40 % des recherches sont effectuées vocalement. Un chiffre étonnant mais qui s’explique facilement : à l’ère du tout-numérique et de la généralisation des smartphones, les assistants vocaux font désormais partie du paysage digital (surtout auprès des jeunes générations).

Quelles initiatives de marketing vocal pour quels résultats ? 

Les internautes utilisent les outils de marketing vocal pour faire des recherches ou utiliser certains services (suivre l’expédition d’une commande par exemple ou consulter un compte en ligne).

Ainsi, conscientes qu’il s’agit d’un phénomène appelé à prendre de l’ampleur, plusieurs grandes entreprises ont déjà franchi le cap :

  • Amazon 
  • la SNCF avec Oui.SNCF : près de 10 000 usagers utiliseraient leurs bots chaque jour
  • Monoprix : via son enceinte Google ou son compte Amazon, le client peut faire sa liste de courses 
  • Domino’s Pizza pour commander une pizza (après avoir créé un compte détaillé)

Quelles sont les pistes d’amélioration ? 

Elles sont nombreuses ! En effet, au niveau technique, marketing ou même commercial, il y a encore beaucoup à faire pour démocratiser ce canal de vente. 

 Il faut de plus garder à l’esprit qu’il ne peut servir qu’à réaliser des transactions simples (ex : achat de produits du quotidien).

Toutefois, cette tendance marketing de demain est appelée à prendre de d’ampleur. Elle viendra d’abord compléter le marketing visuel, un autre levier puissant de ventes. Ensuite, elle contribuera à captiver une clientèle de plus en plus friande de nouvelles technologies.

A suivre donc 🙂 

Prospecter : les bonnes pratiques pour trouver des clients en 2019 (Sommets du Digital)

Prospecter pour trouver de nouveaux clients suppose de savoir s’adapter à des attentes et à des besoins qui évoluent avec le temps. Les Sommets du Digital 2019 ( du 4 au 6 février) mettent chaque année en lumière des tendances fortes qui vont faire le marketing et le commerce de demain.

Focus sur 2 axes sur lesquels travailler cette année pour réussir à prospecter efficacement :

prospecter

La confiance

De scandales en scandales, de fake news en fake news, un climat général de défiance s’est installé dans l’esprit des consommateurs (parfois à juste titre).

Pour être au top en 2019, il faut donc commencer par instaurer ou renforcer la relation de confiance avec vos clients et avec vos prospects. Faites-vous une to-do-list des points à vérifier et à valider : conformité au RGPD, engagements qualitatifs (garantie satisfait ou remboursé, transparence sur les délais de livraison ou l’origine des produits, publication de témoignages clients certifiés,…), service client et SAV réactifs, …

L’idée est de créer une expérience client très positive, seule garante de la fidélité de vos clients. Or ce sont eux vos meilleurs ambassadeurs, ils peuvent vous aider à prospecter, notamment via un fort bouche à oreille sur les réseaux sociaux. En revanche, en cas d’insatisfaction, ils n’hésiteront pas à ternir votre e-reputation et à aller voir ailleurs : 64% d’entre eux passent chez un concurrent s’il offre une meilleure expérience client (étude Accenture Active concernant les services).

La force des communautés

Assurez-vous de créer de l’émotion et laissez votre communauté agir ! Les conversations sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…), les partages et les likes vont diminuer d’autant vos coûts de prospection. A titre d’exemple, lors des Sommets du Digital, un exemple frappant à été donné : en s’inspirant des tendances fortes sur YouTube, une agence a conçu pour Buffalo Grille un spot publicitaire original sous forme de video ASMR (une méthode de relaxation en vidéo). Résultat : le coût de venue au restaurant a été divisé par 3. Avouez que cela motive.

Voici la vidéo en question :

Alors oui, créer, développer et alimenter une communauté sur les réseaux sociaux (dont YouTube) peut prendre du temps. Cela demande aussi une solide réflexion en amont (notamment pour définir votre ligne éditoriale). Mais, au final,le jeu en vaut largement la chandelle !

Vous pouvez aussi impulser l’adhésion de toute une communauté en lançant une campagne de street marketing par exemple : si elle est bien conçue, elle sera filmée et les vidéos feront le buzz 🙂

Passage en caisse : une solution innovante pour le supprimer et faire décoller les ventes

Ce n’est un secret pour personne : le temps d’attente pour le passage en caisse est la bête noire des clients des magasins physiques. Nombreux sont ceux qui ont préféré différer ou renoncer totalement à un achat pour ne plus avoir à patienter avant de payer.

Bonne nouvelle : il existe désormais une application pour supprimer totalement ce problème ! FutureProofRetail, une start-up new-yorkaise, a imaginé une solution qui fonctionne de A à Z avec un smartphone.

passage en caisse

Comment éviter aux clients de passer en caisse ?

Le concept est ultra-simple.

  1. Après avoir téléchargé l’application, le client est invité à renseigner certaines informations (e-mail, selfie et coordonnées bancaires).
  2. Lorsqu’il fait son shopping dans un magasin, il scanne facilement  le code-barre des produits via la caméra de son smartphone.
  3. Il ne lui reste plus qu’à vérifier son panier et à payer automatiquement en scannant un QR Code figurant sur une zone avant la caisse.

Une petite lampe verte signale au magasin que le paiement a été validé et, hop, le client peut alors rentrer chez lui sans avoir à attendre une seconde de plus !

Plusieurs enseignes ont déjà fait le choix d’implanter cette solution dans leurs magasins aux Etats-Unis, mais aussi en Belgique ou en Chine.

Quel intérêt pour les commerçants ?

Ce type d’outil, s’il s’avère accessible aux petites structures (le tarif est jalousement gardé pour l’instant car il dépend de la surface du magasin, de son trafic, des options choisies…), peut représenter une réelle opportunité. Les avantages sont nombreux :

  • le temps d’attente avant le passage en caisse est réduit à quelques secondes
  • la solution est opérationnelle et disponible en marque blanche
  • elle dispose d’un système pour éviter les fraudes en intégrant la fréquence d’achat, le nombre d’articles, un algorithme de confiance, la reconnaissance faciale…
  • les gérants des magasins peuvent suivre en temps réel l’évolution des commandes, ce qui peut être très utile aux grandes enseignes ou aux réseaux de franchise afin de comparer les performances de chaque point de vente.

Même si vous n’envisagez pas de recourir à ce nouveau processus de paiement (ou à un outil similaire) pour le moment, gardez à l’esprit que cette façon de payer va se développer dans les années à venir !