Tag Archive for google

Référencement web : le label “Mobile Friendly” de Google

Référencement web : Google invente le label “Mobile Friendly”

Créer un site web adapté aux mobiles n’est plus seulement une question de communication et de prospection envers les mobinautes. Désormais, cette question s’invite aussi dans la mise en place d’une stratégie de référencement web.

Le plus important des moteurs de recherche, Google, vient d’inventer un tout nouveau label “Mobile Friendly”. D’abord testé au Etats-unis puis lancé en France à la fin du mois de novembre 2004, ce label rend la création d’un site web “responsive” quasiment obligatoire.

En effet, si vous n’adaptez pas rapidement votre site vitrine ou votre e-commerce, vous risquez d’être pénalisé en perdant des places dans le classement des résultats. Or si votre entreprise n’est plus visible sur Google, vous allez perdre un maximum de clients !

Google et le référencement web

Le label Mobile Friendly et les résultats en référencement web

Vous l’avez peut-être déjà remarqué : sous l’intitulé du nom du site/de la page dans les moteurs de recherche, il y a parfois la mention “Site mobile”. Cela signifie simplement que le site en question est compatible avec les mobiles (smartphones et tablettes).

Cela suppose un gros travail en amont car plusieurs critères sont pris en compte :

  • la taille des caractères,
  • le positionnement du contenu,
  • la facilité pour cliquer sur les liens (ce qui est difficile lorsqu’ils sont trop rapprochés),
  • l’utilisation de certaines technologies (Flash…)

Il est pourtant très important d’effectuer toutes les modifications nécessaires car ce critère d’adaptabilité aux mobiles devrait prochainement être intégré à l’algorithme de classement des résultats de Google. Une expérimentation est déjà en cours et, si cette phase de test est concluante, le procédé sera généralisé.

Heureusement, il existe un outil développé par Google pour savoir si votre site est responsive : Test de compatibilité mobile

N’hésitez pas à l’utiliser pour bénéficier d’un audit gratuit de votre site ! Google vous indiquera également tout ce que vous devez faire pour optimiser et améliorer votre site web.

C’est aussi un préalable indispensable avant de confier cette tâche à une agence web : vous pourrez vérifier plus facilement si votre interlocuteur est compétent et discuter avec lui des correctifs à apporter.

Au-delà du référencement web, ne perdez pas de vue l’intérêt de vos clients. Les mobinautes sont de plus en plus nombreux donc vous devez anticiper pour rester compétitif.

Google Plus : améliorez la notoriété de vos posts

Réussissez vos messages sur Google Plus !

Dans votre stratégie de référencement, il est important de prendre en compte Google +, le réseau social de Google. Tout simplement parce que la popularité d’une page (et de ses publications) est prise en compte dans l’algorithme du célèbre moteur de recherche.

Donc si vous voulez être bien référence, vous devez poster des messages sur Google Plus qui soient partagés, aimés et commentés

Et pour y arriver, rien de tel que de suivre les indications données….par Google Plus !

Google +

Il y aurait 4 règles essentielles à suivre :

1) Ajouter du style au texte

Vous devez mettre des mots en exergue, en italique, en barrer certains… Bref : Variez la présentation.  C’est d’ailleurs un principe qui gagnerait à être appliqué sur l’ensemble de vos publications web.

2) Identifier une personne ou une page dans vos messages

L’identification va avoir de multiples avantages :

  • Elle montre à vos lecteurs que vous pouvez interagir avec votre communauté
  • Elle incite la personne ou la page identifiée à venir commenter et à partager votre publication sur votre page
  • Elle peut motiver d’autres personnes à interagir avec vous (certains peuvent être motivés à l’idée d’être cités)

Pour vos messages professionnels sur Google +, il est toutefois conseillé de ne pas appliquer systématiquement cette règle.

3) En haut de page, ajouter un sous-titre contenant l’information la plus importante de votre message

C’est une des règles de base de la communication : avant de développer, il faut résumer le contenu du message avec un sous-titre accrocheur.

Sur Google Plus comme ailleurs, il faut donner envie d’être lu ! Il est également important de ne pas oublier que les messages sont destinés à être partagés : lors des partages, seules les premières lignes sont relayées.

4) Complétez vos textes avec des photos ou des vidéos de grande qualité

Sur Google Plus, les photos et les vidéos s’affichent en grand. La qualité du visuel est donc essentielle. N’oubliez pas non plus qu’il s’agit d’un réseau social qui fait la part belle à l’image : les posts contenant uniquement du texte seront nettement moins visibles et moins lus.

 

SEO Google : Un logiciel gratuit pour surveiller vos mots-clés

SEO Google : découvrez Free Monitor, un outil gratuit très pratique

Comment suivre le positionnement de plusieurs mots-clés sans perdre un temps précieux ?

Pour mesurer l’impact de votre stratégie de référencement, il existe un outil gratuit qui conviendra aussi bien aux professionnels du SEO Google qu’aux dirigeants d’entreprise qui veulent :

  • améliorer leur visibilité sur Google et/ou
  • vérifier les actions engagées par l’agence web en charge de leur(s) site(s) web

Ce logiciel s’appelle Free Monitor for Google.

SEO Google
Foter / CC BY-SA

 

Facile à utiliser et pas de limitations

La grande originalité de Free Monitor for Google, par rapport à ce qui existe déjà, est qu’il convient aussi bien aux experts qu’aux débutants.  Facile à installer et à prendre en main, il est aisément configurable et surtout, son utilisation est illimitée :

  • vis-à-vis des fonctionnalités
  • dans la durée
  • concernant le nombre de mots ou d’expression clés, ou même d’url que vous pouvez surveiller

Parmi ses points faibles (assez infimes), il y a tout d’abord une restriction au moteur de recherche analysé : vous pouvez faire un suivi SEO Google et seulement Google. Cela ne devrait pas gêner les entrepreneurs (90% des internautes utilisent Google) mais davantage les pros du référencement naturel.

Autre limite, plus gênante : la comparaison se fait uniquement par rapport à la dernière période analysée (vous ne pouvez pas choisir les périodes de comparaison.

Les fonctions les plus intéressantes

Pour simplifier votre travail de SEO Google, vous pouvez :

  • contrôler le temps qui va s’écouler entre chaque requête, afin d’imiter le comportement humain et d’éviter les restrictions aux recherches
  • mettre en place un proxy si vous effectuez un nombre très élevé de requêtes afin d’éviter que votre adresse IP soit repérée et bloquée
  • sauvegarder automatiquement vos données pour effectuer un véritable suivi dans la durée

En bref : un outil pratique qui vous aidera à augmenter la notoriété de votre site web sans avoir à dépenser un euro !

Moteurs de recherche : soignez votre orthographe !

Moteurs de recherche : l’orthographe, un critère pour Bing

Bing a dévoilé sur son blog officiel qu’il tient compte de l’orthographe, de la syntaxe et de la grammaire pour valoriser ou pénaliser le classement des sites web.

Une information à ne pas prendre à la légère : tous les moteurs de recherche veulent avant tout proposer des résultats pertinents pour les visiteurs. Et si Bing a adopté ce critère, il se pourrait que Google (silencieux sur ce sujet pour l’instant) ne tarde pas à en faire autant.

Moteurs de recherche
English: Original logo is made by Microsoft corporation. SVG version is created and uploaded by GageSkidmore. / Foter / Public domain

Pourquoi ce choix de prendre en compte l’orthographe ?

La réponse est assez logique : les moteurs de recherche s’intéressent à leurs visiteurs, pas aux webmasters. Or, ce que veulent les internautes, ce sont des sites avec du vrai contenu. Il faut reconnaître qu’il est très agaçant d’arriver sur un site qui ne comporte qu’une succession de mots clés, des phrases imparfaites, et qui semblent avoir été rédigé à la va-vite.

Pour les entrepreneurs qui s’intéressent au référencement naturel, soigner l’orthographe et la grammaire va donc avoir 3 conséquences :

  • valoriser l’image de marque de l’entreprise
  • satisfaire les visiteurs en proposant un contenu qualitatif
  • remplir les critères des moteurs de recherche

La stratégie de Bing s’inscrit sur le long-terme

Inutile de vouloir tricher avec le moteur de recherche de Microsoft : Bing analyse les données d’une site web à l’instant T, mais aussi dans la durée. Si les erreurs sont maintenues, et présentes dans plusieurs pages, c’est l’ensemble du site qui peut avoir à subir des pénalités.

Concrètement, si vous voulez élaborer une stratégie seo pour Bing, ne ruinez pas tous vos efforts pour développer votre référencement naturel en produisant du contenu textuel médiocre ! Si la rédaction n’est pas votre fort, il est préférable de sous-traiter cette tâche à un prestataire externe plutôt que de contrarier l’algorithme du géant américain…

Google et Motorola

Google nous a habitué à des annonces fracassantes, achetant à grand coup de milliards des entreprises aux noms obscurs. Des start-up leader dans leur domaine, mais parfois un domaine méconnu du grand public. Et il y a les coups d’éclat comme le rachat de Motorola en 2012. L’ancien fleuron des mobiles avait le vent contre lui mais Google pensait pouvoir redresser la barre. Toute fin du mois de janvier, Google annonce la revente à Ienovo le géant chinois de sa firme Motorola.

 La revente de Motorola par Google

Acheté 12,5 milliards, revendu 3, on imagine donc une perte sèche assez conséquente pour la firme de Mountain View. Toutefois, le calcul est plus complexe et encore une fois Google n’a pas réalisé une mauvaise opération. En rachetant Motorola, Google avait deux objectifs, produire lui aussi des téléphones comme tous ces constructeurs qui s’équipent d’Android. Il voulait aussi récupérer les brevets de la marque. Dans le monde de l’informatique, on dépose des brevets dans un nombre incalculable, chacun pouvant déposer un brevet dès qu’il invente un geste ou une procédure nouvelle. Une barre de progression de téléchargement dans un logiciel qui change d’un autre modèle et voilà un brevet. En tant que tel, une bien faible quantité apporte des innovations technologiques. Mais chacun peut s’estimer avoir été lésé par un concurrent qui aurait déposé un brevet pour quelque chose de similaire. C’est là l’origine des nombreux procès qui existent entre les constructeurs de smartphones et tablettes. C’est pour se prémunir au mieux de ces incessantes attaques que Google avait racheté l’énorme base de brevet de Motorola.

Un portefeuille de brevets en poche ?

Aujourd’hui Google se sépare donc de sa branche Motorola. Avec les 3 milliards d’aujourd’hui et les 2,5 milliards récupérés courant 2013 pour la revente de la branche des box internet/tv, la perte est déjà moins conséquente qu’il n’y paraît. C’était surtout une façon d’acheter un ensemble de brevet tout en tentant l’aventure de la conception de smartphone. Si Google a bien acheté ses brevets chers par rapport à leur vraie valeur, la plus grande remarque à se faire c’est surtout qu’elle n’a pas du relancer la marque Motorola. Si le Moto X a eu un certain succès d’estime, il n’a pas conquis, aussi bien sur le marché européen qu’américain, un public déjà acquis à la cause d’autres grandes marques.

Il était tentant de sauter sur Google. Le géant inattaquable aurait-il enfin un premier signe de faiblesse ? Non, même en se débarrassant d’une branche clairement non rentable, Google démontre clairement qu’il maîtrise la situation. Et si même le rachat des brevets est payé un peu fort, 50 milliards de dollars en réserve permet de voir venir.

google - motorola