Déjà la 5G : avancée ou marketing

La 3G n’est pas encore morte, la 4G encore bien peu présente sur le territoire malgré une campagne marketing jamais vu que déjà les opérateurs téléphoniques pensent à l’avenir. C’est…

Bitcoin : la nouvelle monnaie du futur ?

On en parle : le bitcoin Un nouveau système monétaire pour le moins original, le Bitcoin, intrigue depuis quelques mois le microcosme économique qui jusque là avait semblé ignorer jusqu'à…

Publicité mobile : le marché de la publicité en ligne explose

Concernant la publicité mobile aux Etats-Unis, un cap vient d’être franchi : avec une augmentation de 30% en 2018, la publicité numérique mobile (les ventes d’annonces générées par les impressions et les clics sur les smartphones) pèse désormais 70 milliards de dollars. Au total, comme le montre une étude récente publiée par Magna, plus de la moitié (51,5%) des dépenses publicitaires se font maintenant dans le numérique.  Cela représente 106 milliards de dollars sur un marché qui s’élève Outre-Atlantique à 206 milliards de dollars.

Avec ces nouveaux records, les Etats-Unis génèrent à eux-seuls près de la moitié des dépenses mondiales en ligne ! Un engouement pour le digital qui se confirme dans le reste du monde : les investissements devraient atteindre les 40% et ils vont aller en augmentant dans les années à venir.

En parallèle, si les ventes d’opérations de publipostage et les publicités à la télévision se portent bien, la presse papier et la radio font les frais de cette évolution des comportements (respectivement -17 et – 5%).

publicité mobile

La publicité mobile plus populaire que la publicité sur desktop

Le smartphone est un support clairement attractif pour les annonceurs : contrairement aux desktops (-4%), ils ne sont pas protégés par des adblockers, ces logiciels spécialisés dans le blocage de publicité numérique.

Autre avantage (et non des moindres !) : les smartphones sont emportés partout. Ils permettent ainsi de réaliser des publicités nettement plus ciblées et performantes. Par exemple, grâce à la géolocalisation, il est possible d’envoyer un sms promotionnel quand un client passe à proximité d’une enseigne dont il détient la carte de fidélité. Pour d’autres idées d’utilisation du digital dans les boutiques : Vendre en magasin : Comment faire revenir le client ?

Les supports publicitaires en ligne les plus dynamiques en France

Dans l’Hexagone, selon une étude publiée par l’Observatoire de l’e-pub (source), les annonceurs privilégient les bannières et les vidéos (= »le display ») et les dépenses pour améliorer leur visibilité sur les moteurs de recherche (= le search).  Ces marchés pèsent respectivement 1, 450 milliards d’euros et 2 milliards d’euros. Ils sont largement dominés par Facebook et Google.

A noter : la vidéo est en plein boom ! En 2017, elle a représenté près de la moitié (46%) des dépenses publicitaires en display après avoir enregistré une progression de +48% par rapport à 2016. Les petites entreprises ont donc tout intérêt à s’intéresser de très près à ce support pour améliorer leur visibilité.  Il risque de devenir très vite incontournable !

Reconnaissance vocale et assistants personnels : il faut adapter le SEO !

La reconnaissance vocale n’est plus un gadget un peu futuriste réservé aux « geeks ».  Désormais, les assistants personnels se trouvent sur les smartphones, les ordinateurs mais dans tous les objets connectés (frigo, casque de moto, tables basse de salon, enceintes…) qui prennent progressivement place dans notre quotidien.

La tendance est encore émergente en France mais elle va aller en s’amplifiant dans les années à venir. Il suffit de regarder du côté des Etats-Unis pour avoir une idée du phénomène : une étude publiée par l’IFOP révèle ainsi qu’1 foyer américain sur 5 possède déjà une enceinte intelligente à commande vocale et que 75% des foyers seront équipés d’ici 2020.

reconnaissance vocale et SEO

Anticiper les recherches des clients via la reconnaissance vocale

Pour les marques, l’intérêt d’être bien référencées auprès des assistants personnels est évident : il s’agit de créer un lien de proximité très fort avec leurs clients, puisqu’ils seront atteints directement dans leur lieu de vie.

Mais au niveau du référencement, cela implique quelques changements.

Voici quelques conseils pour anticiper l’évolution au niveau du SEO :

– Développez des pages spécialement conçues pour les recherches à l’oral

Le langage à l’oral est plus simple, plus direct et plus naturel qu’à l’écrit. A vous d’en tenir compte ! Vous pouvez par exemple créer des pages de blog qui sont destinées à répondre à des questions courtes et concrètes, formulées dans un langage courant.

– Pensez « référencement local »

Les assistants personnels privilégient les requêtes locales lorsque la géolocalisation est activée (ce qui est généralement le cas). Vous avez donc intérêt à mettre en avant votre ville, mais aussi votre quartier et votre rue, pour que les outils de reconnaissance vocale suggèrent votre site.

– Intégrez les différents moteurs de recherche vocale dans votre stratégie SEO

Comme d’habitude en matière de référencement, le maître-mot est l’optimisation. Chaque outil de reconnaissance vocale a son propre fonctionnement. Cortana se base par exemple sur Microsoft App Store et Siri sur Google Assistant. Dans tous les cas, soyez attentifs aux extraits présentés et aux lieux Bing (ils sont pris en compte par Siri, par Alexa et par Cortana).

– N’attendez pas le dernier moment pour vous y mettre

L’usage des assistants personnels sera bientôt aussi largement répandu que celui des smartphones. Même si vous avez l’impression de ne pas être directement impacté dans l’immédiat, n’oubliez pas qu’une petite entreprise a besoin de temps pour s’informer, se former et s’adapter aux évolutions SEO. La réussite de demain se prépare aujourd’hui !

Marché de la PLV : les chiffres-clés et les grandes tendances

Le marché de la PLV est en constante évolution. Les données publiées par le POPAI (l’association des professionnels du marketing au point de vente) sur le marché en 2017  montrent une relative stabilité mais une tendance au pessimisme qui devrait se confirmer en 2018.

marché de la PLV

Le marché de la PLV marqué par une ambiance contrastée

Les acteurs du secteur de la PLV font grise mine : en 2017, seulement 35% d’entre eux ont considéré que l‘année écoulée avait été « bonne » ou « plutôt bonne ». A titre de comparaison, ils étaient 51% en 216 à s’estimer satisfaits.

Ils n’ont d’ailleurs pas vraiment confiance en l’avenir : ils ne sont que 27% à envisager 2018 avec optimisme (contre 38% en 2017).

Pourtant, ils restent prêts à poursuivre leurs efforts : 64% investiront dans le marché de la PLV en 2018 (2017 : 49%) et 45% dans le marché de l’aménagement (2017 : 62%).  Les actions menées sur les points de vente sont donc considérées comme particulièrement stratégiques.

Les secteurs d’activité les plus dynamiques

Cette année, on constate un envol des dépenses pour animer et promouvoir le lieu de vente dans le secteur textile.

PLV

  • Secteur Parfums, beauté, soins, hygiène, coiffure : 31% (inchangé par rapport à 2016)
  • Secteur Textile, mode, sports : 18% (+10%)
  • Secteur Boissons et alimentation : 14% (-6%)

Agencement

  • Secteur Textile, mode, sports : 30% (+22%)
  • Secteur Parfums, beauté, soins, hygiène, coiffure : 25% (+2%)
  • Secteur Boissons et alimentation : 13% (-3%)

Une démarche engagée en faveur de l’environnement

La prise en compte des enjeux écologiques au niveau de la PLV se traduit désormais en acte. Loin d’être un effet de mode, cette tendance devrait au contraire se confirmer en 2018 et dans les années à venir.

  • 89% des entreprises prennent en compte le développement durable dans leur mode d’organisation
  • 72% comptent signer un engagement pour le développement durable en 2018
  • 38% des répondants ont l’intention de rejoindre le label ECO POPAI en 2018

Sans surprise, le matériau le plus populaire reste le carton/papier : il est utilisé pour réaliser 34% des supports de PLV.

Des sous-traitants majoritairement en France et en Europe

Délais rapides, qualité des supports, compétitivité : les sous-traitants européens sont plébiscités.

Les outils de PLV sont en effet essentiellement fabriqués en France (38%) et en Europe du Sud (32%). On trouve aussi des prestataires implantés en Asie (20%) et en Europe de l’Est (8%). Aucune des entreprises interrogées ne semble faire appel aux entreprises situées en Afrique du Nord.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Ces chiffres vous semblent-ils refléter la réalité dans votre secteur d’activité ?

Le totem publicitaire en carton : outil de Plv

Qu’est-ce qu’on entend par totem publicitaire ? C’est une enseigne signalétique qui sert à informer le public et d’attirer les consommateurs.

Le totem publicitaire en carton

En général, il possède une forme verticale et trouve sa place à l’entrée d’un local ou sur un lieu de vente. L’utilisation du totem publicitaire permet de faire passer avec force une information, d’asseoir une image ou un logo,
Léger et facile d’installation, le totem publicitaire en carton est un outil indispensable pour la signalisation d’un point de vente, pour mettre en avance les services proposés par une entreprise ou encore pour créer un lieu d’exposition. La légèreté du totem publicitaire en carton constitue un atout majeur puisque cela facilite son déplacement d’un lieu vers un autre. En matière d’impression, c’est un standard, raison pour laquelle le totem en carton est très demandé dans le monde de la PLV.

totem

Le totem publicitaire en carton, le premier pionnier de la PLV

Gage d’une bonne communication commerciale efficace, le totem publicitaire en carton est un support très utilisé dans la publicité sur le lieu de vente. Personnalisable, flexible et pratique, le carton offre plusieurs avantages en termes d’impact publicitaire. On l’a cité en haut, le totem en carton est très léger, raison pour laquelle il est très populaire dans tous les stands PLV. Récemment, une étude a révélé qu’un tiers des PLV produites en un an sont faites en carton.

Comparé aux autres supports publicitaires, il est le support idéal. Il se décline en deux modèles : les totems signalétiques et les totems présentoirs. Ces derniers, faites entièrement en carton permettent de combiner les textes avec des images, des logos sur des supports publicitaires grand format, aux formes multiples. Verticaux, ces totems possèdent deux à quatre faces, des effets de découpes modifiables et une base déclinée sous différentes formes. L’impact de ces totems sur les consommateurs repose entièrement sur l’assemblage de panneaux 2 ou 3D avec des jeux de lumière, qui mettent en avant une information, un logo ou une marque. Concernant les totems publicitaires présentoirs, ils ont été conçus pour mettre en valeur un packaging particulier via différents types de présentoirs : étagères, support en pente, etc. Pour que le public puisse avoir accès au produit, de nombreuses configurations peuvent être faites.

Les avantages avec l’utilisation du totem publicitaire en carton

Avec ses caractéristiques avantageuses, légères et faciles d’installation, il est idéal pour faire du marketing en boutique et grandes et moyennes surfaces. Ce support publicitaire conçu pour la PLV, modifiable à volonté est un excellent vecteur de communication qui sert à attirer un consommateur sur un produit. En effet, le totem publicitaire bénéficie de son impact visuel qui déclenche un mécanisme de rappel chez les consommateurs.