Moteurs de recherche : soignez votre orthographe !

Moteurs de recherche : l’orthographe, un critère pour Bing

Bing a dévoilé sur son blog officiel qu’il tient compte de l’orthographe, de la syntaxe et de la grammaire pour valoriser ou pénaliser le classement des sites web.

Une information à ne pas prendre à la légère : tous les moteurs de recherche veulent avant tout proposer des résultats pertinents pour les visiteurs. Et si Bing a adopté ce critère, il se pourrait que Google (silencieux sur ce sujet pour l’instant) ne tarde pas à en faire autant.

Moteurs de recherche
English: Original logo is made by Microsoft corporation. SVG version is created and uploaded by GageSkidmore. / Foter / Public domain

Pourquoi ce choix de prendre en compte l’orthographe ?

La réponse est assez logique : les moteurs de recherche s’intéressent à leurs visiteurs, pas aux webmasters. Or, ce que veulent les internautes, ce sont des sites avec du vrai contenu. Il faut reconnaître qu’il est très agaçant d’arriver sur un site qui ne comporte qu’une succession de mots clés, des phrases imparfaites, et qui semblent avoir été rédigé à la va-vite.

Pour les entrepreneurs qui s’intéressent au référencement naturel, soigner l’orthographe et la grammaire va donc avoir 3 conséquences :

  • valoriser l’image de marque de l’entreprise
  • satisfaire les visiteurs en proposant un contenu qualitatif
  • remplir les critères des moteurs de recherche

La stratégie de Bing s’inscrit sur le long-terme

Inutile de vouloir tricher avec le moteur de recherche de Microsoft : Bing analyse les données d’une site web à l’instant T, mais aussi dans la durée. Si les erreurs sont maintenues, et présentes dans plusieurs pages, c’est l’ensemble du site qui peut avoir à subir des pénalités.

Concrètement, si vous voulez élaborer une stratégie seo pour Bing, ne ruinez pas tous vos efforts pour développer votre référencement naturel en produisant du contenu textuel médiocre ! Si la rédaction n’est pas votre fort, il est préférable de sous-traiter cette tâche à un prestataire externe plutôt que de contrarier l’algorithme du géant américain…