Tag Archive for google

La e-réputation Google : importance et outils

Grâce à la digitalisation, les critiques sont aujourd’hui facilement exposées sur Internet et les différentes plateformes numériques dédiées. C’est pourquoi il est important de bien faire attention à tout ce qui est publié à propos de votre marque ou du service que vous proposez : la e-réputation.

e-reputation avec Google

E-reputation chez Google.

Définition de la e-réputation

La réputation en ligne, également appelée la e-réputation, est un ensemble d’éléments qui représentent le prestige d’une marque ou d’une personne sur le Web. Ce type de notifications peut se faire selon différents systèmes. Citons l’attribution d’étoiles ou lors de publications en ligne sur les réseaux sociaux. La e-réputation est l’image de votre marque en ligne. D’où l’importance de recevoir une majorité d’avis positifs. Construire une e-réputation sur le long terme n’est pas simple et cela demande beaucoup de temps et d’efforts. Il faut savoir que la réputation d’une marque ou d’une entreprise peut être détruite rapidement. C’est pour cette raison qu’il est important d’agir rapidement afin de maintenir une bonne image aux yeux du grand public et de la clientèle.

L’importance de surveiller votre réputation

Surveiller la réputation de votre entreprise sur Internet s’avère primordial pour éviter d’éventuels moments de crises. En procédant de la sorte, vous pourrez mettre en œuvre des stratégies de marketing en fonction de votre problématique. Sachez également que seuls les utilisateurs sont aptes pour évaluer votre marque ou les services que vous proposez. Soyez constamment actifs sur Internet. Découvrez ce que vos clients disent de vous, de votre marque ou de l’enseigne que vous représentez. En outre, surveiller sa réputation en ligne est le meilleur moyen pour savoir comment aborder les internautes et connaître leurs besoins. Plus votre relation sera proche avec vos clients et plus votre e-réputation augmentera de manière positive. Essayez de toujours rester en contact avec vos utilisateurs et n’hésitez pas à leur demander leur avis.

Google -e-reputation

Recherche avec Google.

Les outils pour surveiller votre e-réputation

La gestion de votre e-réputation est souvent complexe et peut demander beaucoup d’efforts. Heureusement, il existe une variété d’outils gratuits et payants. Vous pouvez les utiliser pour vous faciliter la tâche. Nous vous citons les plus connus :

Exemples d’outils de e-réputation gratuits

  • Google Alert : Avec cet outil efficace concernant la e-réputation Google, vous êtes alertés régulièrement de tous les avis qui vous concernent. Pour ce faire, il suffit de choisir les mots clés et les fréquences d’envoi qui vous conviennent.
  • Talkwalkers alert : Avec des fonctionnalités de recherche plus poussées que celles de Google Alert. Cette solution est idéale pour suivre sa e-réputation et intègre également les résultats à provenance de Twitter.
  • Webmii : En indiquant juste votre nom et prénom, cet outil permet d’obtenir une multitude d’informations concernant votre visibilité dans les moteurs de recherches.

Exemples d’outils de réputation payants

  • Netvibes : L’avantage de cet outil payant est qu’il vous permet de comparer votre e-réputation par rapport aux autres concurrents.
  • Mention : Si vous êtes un adepte des réseaux sociaux en termes de communication avec vos clients, cet outil est particulièrement recommandé pour pouvoir suivre votre e-réputation.
  • Alerti : C’est l’outil idéal pour suivre la tendance du moment et réaliser une surveillance permanente sur la plupart des réseaux sociaux et autres sites populaires en ligne.

Google Shopping fait évoluer l’affichage des frais de livraison de produits avec une nouvelle balise

Google n’a pas fini de surprendre les webmasters de sites e-commerce en cette année 2020, après le retour de Google Shopping dans sa version gratuite et l’annonce récente de l’affichage des produits pour les commerces locaux.

Google Shopping intègre la balise “shippingDetails” pour les produits.

Voilà une annonce qui devrait faire plaisir à tous les e-commercants qui sont présents sur Google Shopping, le comparateur de prix de Google. Jusqu’à aujourd’hui, les frais de livraison des produits devaient être gérées directement dans l’interface d’administration de Google Shopping, en mettant en place des règles de prix diverses. Mais le 22 septembre dernier, la cheffe de produit Google Shopping Kyle Kelly a fait une annonce sur le blog de la firme dédié aux webmasters qui risque de changer la gestion des produits pour les quelques millions d’e-commerçants qui utilisent aujourd’hui la solution de Google.

Google

Google insère une nouvelle balise.

En effet, Google a annoncé qu’il s’apprêtait à prendre en compte une nouvelle balise dans les données structurées utilisées : la balise “shippingDetails”. Cette balise permet aux webmasters de préciser les frais de livraison par produit, s’ils ne souhaitent pas les gérer via l’interface Google Shopping. Grâce à cette méthode, les e-commercants qui utilise la solution de comparateur de prix auront beaucoup plus de flexibilité et pourront plus facilement adapter leur politique de livraison en fonction de la concurrence ou des moments de l’année.

Quels seront les impacts de cette balise pour les utilisateurs ?

Du côté des utilisateurs, c’est également une très bonne nouvelle, car cela permettra d’éviter les mauvaises surprises en arrivant sur un site de vente en ligne : les frais de livraison restent encore aujourd’hui un des facteurs de décision d’achat important. Grâce à cette décision d’intégrer les frais d’expédition dans les microdonnées de Schema.org, les tarifs affichés devraient être plus à jour qu’actuellement.

En terme d’affichage, cela ne devrait changer que peu de choses, en revanche la communication de Google n’est pas très claire concernant la prise en compte de cette balise dans les produits affichés dans les résultats naturels du moteur de recherche.

Visual Search : la grande tendance de demain pour vendre en ligne

Attention nouveauté : la visual search est une nouvelle technologie encore marginale mais qui pourrait vite devenir incontournable dans les années à venir.

Le concept est redoutable d’efficacité ! Comme son nom l’indique, la “visual search” est une sorte de recherche visuelle ultra-performante et rapide. Concrètement, dès qu’une personne voit un objet qui lui plait, il lui suffit de pointer son appareil photo ou sa caméra dessus pour être redirigé vers le e-commerce vendant ce produit.  Cet outil fonctionne aussi avec les code-barres.

visual search

Visual Search : le futur commence aujourd’hui

Dans un récent communiqué de presse, Snapchat et Amazon ont dévoilé leur alliance en vue de commencer à tester la visual search aux Etats-Unis.

L’idée est bien évidemment d’augmenter le chiffre d’affaires est entreprises qui commercialisent leurs produits sur la plateforme du géant américain. Il suffira en effet de quelques clics pour obtenir toutes les références d’un produit, consulter son prix et commander l’article directement en ligne !

Et pour ceux/celles qui doutent encore de l’attractivité de la recherche visuelle, il suffit de savoir que Google et Pinterest ont aussi investi pour se l’approprier : ces deux poids lourds du numérique ont déjà lancé leurs propres services respectivement nommés Google Lens et Pinterest Lens.

Pourquoi cela doit vous intéresser pour votre entreprise ?

Il est très important de mettre en place dès à présent une veille technologique concernant la reconnaissance visuelle. Il va de soi que cet outil ne se démocratisera pas du jour au lendemain, donc il n’y a pas lieu de paniquer. En revanche, dans les années qui viennent, il risque de modifier en profondeur le comportement de vos futurs clients. Effectuer une recherche visuelle sera aussi banal que surfer sur les réseaux sociaux !

Les TPE/PME françaises auront donc probablement intérêt à proposer aussi leurs produits sur d’autres plateformes que leurs propres sites (et notamment sur Amazon). A moins qu’elles ne prennent le contre-pied pour jouer la carte de l’originalité et de la rareté ? Dans tous les cas, il faudra donc se préparer et anticiper.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Référencement local : Pourquoi faut-il s’y mettre ?

Référencement local : aidez vos clients à vous trouver !

Le site Web&Solutions propose une synthèse sur le référencement local via une infographie très intéressante publiée le 3 juin dernier (voir ici).

Concrètement, il s’agit d’apparaître sur les recherches locales effectuées par les internautes ( soit via la géolocalisation, soit via un mot-clé + un nom de ville comme “coiffeur Besançon” par exemple).

Voici les principaux éléments à retenir :

Référencement local sur Google

Les chiffres clés du référencement local

  • 88% des utilisateurs de smartphones font des recherches locales
  • 84% des utilisateurs d’ordinateurs et de tablettes font des recherches locales
  • 40% des requêtes ont des intentions locales
  • 47% des clics des recherches locales se font sur des résultats dans Google Maps

Avez-vous vraiment les moyens de vous passer de tous ces clients potentiels ? Pour être visible en 2016 une entreprise doit aussi exister en ligne et notamment sur le principal moteur de recherche : Google. Il faut donc prendre en compte les nouvelles habitudes des internautes et mettre en place des actions pour favoriser votre référencement local.

Quels sont les critères pris en compte par Google ?

3 critères principaux sont pris en compte pour le référencement local :

  • la popularité en ligne de votre entreprise (il peut s’agir d’avis clients, d’informations disponibles en ligne, de blogs parlant de votre entreprise ou de vos produits/services…..)
  • la distance entre l’internaute (il est géolocalisé lorsqu’il effectue une recherche sur Google) et votre entreprise
  • l’existence d’une fiche entreprise sur Google My Business. Il faut que cette fiche soit correctement renseignée avec vos horaires, des photos, des vidéos….Au-delà du référencement local, n’oubliez pas non plus que ces fiches sont aussi consultées par les internautes : plus vous en mettez, mieux c’est !

Quelles sont les actions à mettre en place pour améliorer votre référencement local ?

D’après Web&Solutions, il y a 4 grandes actions à mener  :

  1. Obtenir des avis clients
  2. Intégrer les balises Schema.org de “LocalBusiness” sur l’adresse postale présente sur votre site
  3. Faire un lien de la page GoogleMyBusiness vers votre site
  4. Obtenir des liens locaux sur votre site (pages jaunes, journaux locaux….)

Et vous, travaillez-vous déjà votre référencement local ?

Crédit photo : keso s

Référencement Google : les extensions ne comptent pas

Référencement Google : les extensions ne sont pas prises en compte

Il est complètement inutile de se précipiter pour acheter une nouvelle extension de nom de domaine afin de doper votre référencement Google !

John Mueller, un webmaster trends analyst qui travaille pour le moteur de recherche américain, a clarifié la situation via sa page Google +. Il faut dire que ces derniers temps, les rumeurs les plus folles couraient sur l’importance d’acheter la bonne extension pour être bien réérencé.

Mais faut-il pour autant renoncer à acheter une extension de nom de domaine différente du .fr ou du .com ?

référencement Google

Stratégie marketing et stratégie SEO

Il ne faut pas se focaliser uniquement sur le référencement Google. L’achat d’une extension de nom de domaine doit avant tout être cohérent avec votre stratégie marketing et le positionnement de votre entreprise ou de votre marque.

Prenons l’exemple de l’ouverture au public il y a quelques jours des noms de domaine en .paris et en .bzh (voir ici). Ce type d’extension vise spécifiquement Paris et la Bretagne. Il est donc intéressant d’investir si vous visez spécifiquement une cible locale ou si la notion de lieu peut avoir une incidence sur vos ventes. On peut tout à fait imaginer une marque de vêtements “made in France” avec une extension en .paris pour profiter de l’image positive à l’export liée à la capitale de la mode. Mais la même extension en .paris peut être pénalisante pour un e-commerce qui vise l’ensemble du marché national. On peut également imaginer un ressenti négatif chez les clients qui visitent une site en .bhz et qui s’aperçoivent qu’il n’a rien de breton….

Ne pas sous-estimer les automatismes

Autre élément très important : il ne faut pas sous-estimer les réflexes de vos clients potentiels. La plupart d’entre eux vont spontanément taper votre adresse en ajoutant un .fr ou un .com.

Acheter un nom de domaine plus original (.paris, .cool, …) vous oblige donc à acheter également les noms de domaines en .fr et en .com et à mettre en place une redirection.

Comme vous le voyez, l’achat d’une extension de nom de domaine dépasse de très loin le cadre d’une réflexion purement SEO sur le référencement Google.