Tendance marketing : les marques passent au recyclage

Tendance marketing, engagement sincère, volonté de respecter des obligations RSE ou de la future loi anti-gaspillage  ? Dans tous les cas, un constat s’impose : les grandes marques sont de plus en plus nombreuses à communiquer sur leur pratiques éco-responsables.

Même s’il s’agit parfois de greenwashing, cette nouvelle attitude témoigne d’une prise de conscience des attentes des consommateurs.

En effet, à l’heure de l’urgence climatique et de la crise sanitaire, ces derniers veulent faire des emplettes en adéquation avec leurs valeurs. Ainsi, 67% des Européens achètent des produits meilleurs pour l’environnement, même s’ils sont plus chers (source). 

A leur échelle, les commerçants et les e-commerçants, même les plus petits, ont donc aussi intérêt à agir pour lancer des initiatives “éco-friendly” qui feront sens pour leurs clients.  L’idée est de mixer des actions écologiques (ex : utiliser de la PLV en carton) et d’autres qui sont davantage dans une dynamique “économie circulaire”.

Voici quelques exemples d’actions de Collecte et de Recyclage mises en place récemment :

tendance-marketing

Mattel veut recycler les poupées Barbie

Le marché du jouet, nullement impacté par la crise sanitaire (source), est souvent pointé du doigt pour le gaspillage qu’il génère. 120 000 tonnes finissent ainsi à la poubelle chaque année en France…

Les Barbie n’échappent pas à la règle, ni les autres jouets Mattel. La marque américaine réagit à ce problème en lançant le programme “Mattel PlayBack”. Cette opération de collecte, gratuite pour les particuliers, va permettre de récupérer les poupées Barbie,  petites voitures Matchbox et jeux de construction Mega. 

Les jouets seront ensuite recyclés par l’organisme TerraCycle. Ils vont devenir de petits granulés de plastique puis donner naissance à de nouveaux objets (ex : bancs urbains).  En parallèle, Mattel travaille aussi à la conception de jouets éco-conçus. 

LIRE AUSSI  Publicité : les bus Movia, publicité virale, greenwashing

D’autres illustrations de cette tendance marketing très “green”

  • Hasbro, également en partenariat avec TerraCycle, collecte et recycle le jeu de société Monopoly et Puissance 4, ainsi que le jouet Mon Petit Poney. 
  • L’Oréal a installé 330 bornes de collecte TerraCycle dans les magasins Carrefour. Avec un objectif : encourager le recyclage des emballages de maquillage (source).
  • Maître Coq a déployé 44 points de collecte dans les entreprises, les établissements scolaires et les locaux associatifs. Tous ses emballages de volaille pourront ainsi être recyclés (source) ;
  • Cristaline recycle ses bouteilles en plastique, qui sont collectées dans les Haut de France via des Ecobox implantées chez Lidl (source).
  • Orange renforce sa démarche de collecte de mobiles en lançant le programme “Re” (source).

Et vous ? Avez-vous lancé des opérations “recyclage” dans le cadre de votre activité professionnelle ?